Elle lit des romans

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows

Le cercle littéraireJe trouvais incroyable à l’époque — et encore aujourd’hui — qu’une si grande partie de la clientèle qui traîne dans les librairies ne sache pas vraiment ce qu’elle cherche, mais vienne juste jeter un oeil aux étagères avec l’espoir de tomber sur un livre qui répondra à son attente. Puis, quand ils sont assez futés pour ne pas croire au baratin de l’éditeur, ils vous posent les fameuses trois questions : 1. De quoi ça parle ? 2. Vous l’avez lu ? 3. C’est bien ?

J’étais passée totalement à côté de ce roman (je ne sais d’ailleurs même pas pourquoi), qui a pourtant été largement lu et chroniqué un peu partout. Mais la vie offre souvent des secondes chances, et je profite donc de sa sortie en poche pour enfin découvrir ce phénomène…

Juliet Ashton est écrivain. Pendant la guerre, qui vient juste de se terminer puisque nous sommes en 1946, elle a écrit des chroniques pour un magazine, qui viennent d’être publiées en volume, et lui offrent un certain succès. Du coup, alors qu’elle peine à décider du sujet de son prochain livre, le Times lui demande d’écrire un article sur les vertus de la lecture. Or, il se trouve que justement, Juliet vient d’entamer, par le plus grand des hasards, une correspondance avec quelques membres du cercle des amateurs de littérature et de tourtes aux épluchures de patates de Guernesey…

Voilà un roman drôle et attachant, très anglais même si les deux auteures ne le sont pas, et qui constitue un bel hommage à la littérature et à la lecture tout en nous offrant une belle histoire d’amour. Mais pas seulement : le roman oscille entre la légèreté et la gravité, et aborde un pan assez méconnu de l’histoire de l’Occupation, attendu qu’on parle assez rarement il faut bien l’avouer du sort des îles anglo-normandes, seul territoire britannique à avoir subi le joug des nazis. A travers les lettres de personnages tous plus attachants les uns que les autres, puisqu’il s’agit d’un roman épistolaire, on est donc plongé à la fois dans la grande histoire et dans la petite histoire, dans l’Occupation et l’après-guerre. Certains passages sont particulièrement émouvants voire déchirants, d’autres gentiment touchants et attendrissants, et c’est au final un livre qui fait beaucoup de bien.

Son seul défaut ? Donner envie d’aller vivre dans un cottage à Guernesey, et de se plonger dans un livre, enroulé dans un plaid bien chaud et une tasse de thé fumant à la main, bercé par le crépitement des flammes dans la cheminée et la pluie battant les vitres des bow-windows donnant sur la mer (je vous ai déjà dit que j’adorais les clichés ?) !

Bref, un livre à savourer, si ce n’est déjà fait !

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates
Mary Ann SHAFFER et Annie BARROWS
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Aline Azoulay
Nil, 2009 (10/18, 2015)

(36 commentaires)

  1. Je trouve rigolo que tu sois passée à côté autant de temps en effet. Mais pas grave car on est dans une bonne période pour ce genre de livre 🙂

    J'aime

  2. Ce livre est une petite pépite. Ça donne effectivement envie d’aller vivre dans un cottage au bord de la mer, entourée de moutons, de livres, autour d’un bon feu de cheminée. Un roman à lire et à relire quand on a un peu le blues !

    J'aime

  3. J’ai adore aussi mais il n’a pas plu a tout le monde. Je l’ai lu en etant en Angleterre sans ma bow-window a l’epoque mais ca m’avait quand meme donne l’envie d’aller voir l’ile de Guernsey ( un jour, j’irai!)

    J'aime

  4. le seul défaut de ce livre me plait bien 😉
    je me dirigerai seulement plutôt vers les collines de Hay_on_Wye, cité du livre gallois (pleins de librairies à distance raisonnable du dit_cottage 😀 )

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s