Elle se promène

Les écrivains du Panthéon

L’autre jour, comme souvent du reste, je suis passée devant le Panthéon, mais là pour une fois j’avais du temps. Je venais de croiser Patrick Modiano, c’était donc un jour à mythes littéraires, et je me suis dit « Allons donc voir Voltaire (et les autres) ».

Le Panthéon, je n’y étais pas entrée depuis plus de dix ans (la dernière fois, c’était un jour de canicule à l’époque où j’étais à Paris pour passer les oraux de l’agrégation). A nouveau, j’ai été subjuguée par la beauté du lieu, son architecture majestueuse, sa solennité :

Nombreux sont les écrivains auxquels la patrie a rendu hommage en transférant leur corps, parfois purement symboliquement, dans la crypte ou, concernant Rousseau et Voltaire, dans la nef elle-même : Alexandre Dumas, André Malraux, Emile Zola, Condorcet, Victor Hugo (le seul a y avoir été directement inhumé et non transféré), auxquels on peut ajouter Aimé Césaire (qui y a une plaque, son corps étant resté en Martinique) et tous ceux qui sont morts pour la patrie. La littérature n’est pas l’enjeu principal ici, même si on joue beaucoup sur le symbolique : c’est essentiellement en raison de leurs engagements politiques et intellectuels que ces Grands Hommes sont là. Mais cela reste important. Dans la crypte silencieuse, devant Voltaire (j’avoue ne pas aimer Rousseau, et je trouve d’ailleurs amusant que les deux philosophes qui se haïssaient aient leur tombeau face à face), l’heure est au recueillement et à la méditation laïque :

Le Panthéon est une spécificité bien française, une originalité même, qui me semble personnellement une bonne chose, pour se souvenir… A voir au moins une fois !

(21 commentaires)

  1. J’aime beaucoup aussi le Panthéon. C’est un monument particulier car beaucoup d’éléments sur l’histoire du bâtiment restent mystérieuse. Par exemple, il y a une tenture et aucun ouvrage n’est fait référence et ni les guides du monuments nationaux et vigiles ne connaissent son histoire. Il y a d’autres petites choses aussi…
    Il y a deux monuments qui ont d’une part inspiré Soufflot et qui d’autre part ont une fonction similaire. Bien entendu, la basilique St Pierre à Rome avec sa coupole et ces papes enterrés sous les pierres. Et bien entendu, l’abbaye de westminster où sont enterrés des personnalités célèbres.

    J'aime

  2. Je trouve l’hommage au racisme de Césaire bien déplacé. La « négritude » n’a pas sa place dans la République, c’est une vraie saleté qui empoisonne la vie de tas de gens.

    Dans la crypte, les pancartes minables ôtent toute solennité au lieu. On se croirait dans le parking de la Fnac avec des annonces de promotions.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s