Essais

L’Actrice française est une femme comme les autres (enfin presque), de Florence Trédez et Maud Fournier

L'actrice françaiseEt nous nous sommes aperçu — transportées, ravies — que l’Actrice, avec ses moues, ses coups d’éclat mélodramatiques, ses grands discours sensibles, son jeu nuancé, avait tout d’une exception culturelle française. Cet ouvrage est une petite pierre, éminemment modeste, bien entendu, apportée au combat pour la sauvegarder. Certes, d’aucuns pourront arguer que nous ne sommes pas toujours tendres avec les Actrices dont nous brossons le portrait. A ceux-là, nous répondrons que c’est parce qu’au fond, elles nous ressemblent, enfin nous à la puissance mille (et avec des lunettes noires), et que nous sommes souvent exigeantes avec nous-mêmes. Que leur image publique, attentivement construite ou pas, leurs petits travers nous amusent, mais que nous les trouvons toutes extrêmement touchantes.

Qu’est-ce que cela donne lorsqu’une journaliste (Florence Trédez) et une attachée de presse (Maud Fournier) s’associent pour étudier les us et coutumes des actrices, et en particulier des actrices françaises (ou plutôt de l’Actrice française, avec un A majuscule) ?

Cela donne un abécédaire qui va de Adjani (Isabelle) à Zylberstein (Elsa), en passant par Bankable, Egérie, metteur en scène, Gayet (Julie) ou encore Fille de, le tout construit à partir du décorticage d’articles de presse et d’apparitions publiques.

Cela donne finalement un curieux ouvrage dont on peine un peu à saisir le but, si ce n’est d’amuser : tics, manies, lieux de prédilection, gens fréquentés, habitudes, l’Actrice est passée aux rayons X, ses éléments de langage décryptés, et à l’occasion on apprend des choses (connaissiez-vous par exemple l’existence de Prothèses, qui sont des moulages des parties génitales des actrices et qui leur servent de doublure dans certaines scènes torrides, comme dans La vie d’Adèle ou Nymph(o)maniac ?). Mais l’ensemble apparaît tout de même, malgré la profession de foi des auteures, extrêmement critique et moqueur : égocentrique, borderline, capricieuse, superficielle voire idiote, l’Actrice française apparaît assez peu à son avantage dans cet ouvrage, parfois à raison il est vrai, d’autres fois de manière plus injuste ; cela peut faire parfois sourire, mais pour ma part j’avoue m’être assez vite lassée de la multitude de jeux de mots (parfois vraiment affligeants) qui émaillent le texte.

Un ouvrage dont on peut se dispenser à mon avis, sauf à l’offrir pour noël à un amoureux du cinéma que cela peut éventuellement distraire…

L’Actrice française est une femme comme les autres (enfin presque)
Florence TRÉDEZ et Maud FOURNIER
Don Quichotte, 2015

2 réflexions sur “L’Actrice française est une femme comme les autres (enfin presque), de Florence Trédez et Maud Fournier

  1. J’aime le cinéma, mais n’ai pas forcément envie de lire de la critique systématique. Je préfère ne pas savoir ce que je ne sais pas et garder ainsi l’aura magique autour d’actrice que j’admire.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s