Elle se fait des films

Everything you always wanted to know about sex (but were afraid to ask), de Woody Allen

everythingIt’s always the man’s fault !

Un film mythique s’il en est, et au sujet duquel mon souvenir était plus que flou, car je l’avais vu il y a fort fort longtemps. Mon seul souvenir : le passage où Woody Allen joue un spermatozoïde ! Il était donc plus que temps de remédier à ce problème.

Dans ce film, sept sketches inspirés d’un très sérieux best-seller de vulgarisation du docteur Reuben visent à répondre à des questions essentielles : est-ce que les aphrodisiaques fonctionnent ? Qu’est-ce que la sodomie ? Pourquoi certaines femmes ont-elles du mal à avoir un orgasme ? Les travestis sont-ils homosexuels ? Que sont les pervers sexuels ? Les découvertes des médecins et cliniques qui font des recherches sur la sexualité sont-elles exactes ? Que se passe-t-il pendant l’éjaculation ?

Si le film a esthétiquement beaucoup vieilli et qu’on se rend compte que Woody Allen a tout de même beaucoup évolué depuis, ce n’est pas grave du tout, au contraire, car cela donne un petit côté vintage bien plaisant. L’ensemble est du reste à mourir de rire, avec des scènes d’anthologie (le fou qui coince sa main dans la ceinture de chasteté de la reine ou le vibromasseur qui prend feu sont exceptionnelles), les situations sont totalement invraisemblables et loufoques et en même temps très intelligentes : c’est inventif et totalement irrévérencieux, avec quelques petits tacles bienvenus envers la religion (le prêtre qui appuis sur le bouton « culpabilité » pour empêcher l’érection, c’est formidable), c’est profond, pas du tout vulgaire malgré les apparences (il serait peut-être temps de revoir l’interdiction aux moins de 16 ans… d’ailleurs je suis sûre de l’avoir vu moins âgée que ça et ça ne m’a pas traumatisée du tout, mais ça c’est mon côté punk décomplexé).

A voir et à revoir sans fin !

Everything you always wanted to know about sex (but were afraid to ask)
Woody ALLEN
1972

4 réflexions sur “Everything you always wanted to know about sex (but were afraid to ask), de Woody Allen

  1. En fait , moi j’aime les premiers films de Woddy Allen depuis Take the money and run jusqu’à Annie Hall ( surtout pour Diane Keaton dont j’étais raide dingue amoureux )
    En tous cas cette note enjouée donne très envie de revoir celui, là je l’ai un peu oublié 🙂

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s