Elle lit des romans

Amelia, de Kimberly McCreight

AmeliaAmelia n’avait jamais eu de problème de toute sa vie. Ses professeurs ne tarissaient pas d’éloges à son propos : brillante, créative, réfléchie, concentrée. Elle excellait en sport et était inscrite à toutes les activités extrascolaires imaginables. Elle était bénévole une fois par mois à CHIPS, une soupe populaire locale, et apportait régulièrement son aide lors des manifestations organisées avec le lycée. Exclue temporairement ? Non, pas Amelia. Kate, malgré son travail accaparant, connaissait sa fille. Vraiment. Il y avait erreur.

Un roman dont on commence à beaucoup parler : Amelia, c’est sans doute le thriller de la rentrée, qui ne manquera pas d’effrayer les parents d’adolescents. Car ce qui est en jeu ici est réellement terrifiant et angoissant !

Amelia est une adolescente vive et intelligente. Sa mère, Kate, l’élève seule, jonglant comme elle peut entre sa fille et sa brillante carrière d’avocate, le père d’Amelia ne faisant pas partie du tableau. Mais un matin Kate reçoit un appel de l’école d’élite dans laquelle est inscrite sa fille, lui apprenant qu’Amelia est exclue temporairement de l’établissement. Lorsqu’elle arrive sur place, Amelia a sauté du toit. C’est du moins ce que conclut la très rapide enquête de police. Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente de se reconstruire, jusqu’au jour où elle reçoit un SMS anonyme : « Amelia n’a pas sauté ». Kate commence alors à chercher qui était vraiment sa fille…

Totalement addictif, ce roman est un page turner d’une efficacité redoutable : dès les premières pages, le lecteur est ferré, grâce à la construction narrative qui alterne le point de vue d’Amelia avant sa mort, et l’enquête de sa mère, l’un éclairant l’autre de manière dramatique, puisqu’on ne peut que voir l’enchaînement implacable des événements menant à l’issue fatale — pas de suspens de ce côté-là, l’enjeu est de savoir exactement ce qui s’est passé, et les pistes abondent, toutes plus cruelles les unes que les autres, tant aucun ne semble innocent. Plongée au coeur du système scolaire américain et de ses sororités qui fonctionnent comme des sociétés secrètes, le roman décortique alors le mal-être adolescents, les premières amours et les mécanismes du harcèlement, utilisant avec habileté toutes les technologies modernes.

Un thriller efficace, que vous ne lâcherez pas avant la fin et qui ne vous lâchera pas avant longtemps !

Lu également par Stephie

Amelia
Kimberly McCREIGHT
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Elodie Leplat
Cherche-Midi, 2015

RL201519/24
By Hérisson

(20 commentaires)

  1. Pas d’ados non plus; mais je suis douillette; là je lis un truc un peu flippant, alors j’ai regardé la fin, depuis je continue plus tranquillement ma lecture, ça se termine relativement bien pour les héros.

    J'aime

  2. Un des seuls thriller qui me tente dans cette rentrée littéraire… Mais j’ai peur de trop flipper, je suis déjà une mère angoissée comme ça alors ça ne risque pas de m’aider ;0)

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s