Elle se promène

Nouvel accrochage des collections d’art moderne à Beaubourg

beaubourg_effected

J’aime de plus en plus Beaubourg. Pas seulement parce que l’endroit offre une des plus belles vues de Paris, mais aussi parce que les plateaux, clairs et aérés, permettent une circulation agréable : se promener dans les collections permet vraiment de rencontrer les oeuvres, de « musarder », de s’arrêter devant telle ou telle un moment, s’asseoir sur un banc, rêver, méditer, voire écrire.

J’étais curieuse de voir ce nouvel accrochage, et je n’ai pas été déçue, car il permet vraiment de s’attacher à l’histoire de l’art moderne, les courants, les grands noms, du moderne au contemporain. Une présentation lisible, claire, presque didactique. Le visiteur peut ainsi mieux appréhender les grands moments de l’art moderne dans leur complexité et leur richesse, entre fauvisme, cubisme ou surréalisme, abstractions lyriques et abstractions froides. De grands ensembles monographiques sont consacrés aux artistes emblématiques de la collection: Henri Matisse, Georges Rouault, Georges Braque, Pablo Picasso, Sonia et Robert Delaunay, Fernand Léger, Vassily Kandinsky, František Kupka, André Breton, Alberto Giacometti, Jean Dubuffet et bien d’autres…

Mais la nouveauté remarquable, ce sont les expositions-dossiers de différents formats, renouvelées chaque semestre à partir des fonds documentaires conservés par la Bibliothèque Kandinsky, qui jalonnent le parcours. Les premières sont consacrées aux « passeurs d’art » qui ont contribué à écrire l’histoire de la modernité – théoriciens, historiens, critiques, amateurs éclairés ou penseurs du temps : Georges Duthuit, Guillaume Apollinaire, Georges Bataille, André Breton, Michel Ragon, Blaise Cendrars, Jean Cocteau, Jean Paulhan ou Pierre Restany… Ces expositions-dossiers permettent au visiteur de mieux comprendre le rôle déterminant de figures intellectuelles majeures et constituent autant d’éclairages nécessaires à la compréhension de l’histoire de l’art et de celles et ceux qui la font. Elles permettent aussi de montrer les liens étroits entre la littérature et les autres arts, ce qui ne peut que me rendre heureuse !

9 réflexions sur “Nouvel accrochage des collections d’art moderne à Beaubourg

  1. Ah, le bonheur d’être près de Paris et de pouvoir profiter de tout ceci;;;; Merci pour la ballade en tout cas, tu donnes très envie d’y aller (quel drôle de batiment tout de même ce Beaubourg !) Bonne fin de dimanche, bises

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s