Elle se fait des films

Retour vers le futur (la trilogie) de Robert Zemeckis

Retour vers le futurQuitte à voyager dans le temps avec une voiture, autant en choisir une qui ait de la gueule !

Toute à mes réflexions métaphysiques sur les voyages dans le temps et les paradoxes qu’ils engendrent, voilà que je tombe sur une sélection « voyages temporels » sur ma chaîne de VOD. Que de choix ! Evidemment, il y avait Le Projet Almanach, que j’ai envie de voir depuis sa sortie, mais ce sera pour une prochaine fois : prise d’une soudaine envie de trip nostalgie, j’ai jeté mon dévolu sur la mythique trilogie Retour vers le futur. D’autant que nous ne sommes plus très loin du 21 octobre 2015, date à laquelle Marty est supposé nous rendre une petite visite (des événements spéciaux seront organisés ce jour-là, nous en reparlerons probablement dans un bloc-notes).

La trilogie relate les voyages dans le temps (surtout passé, mais aussi futur, voire réalités alternatives) d’un adolescent, Marty McFly, à bord d’une machine à voyager dans le temps fabriquée par le Docteur Emmett Brown à partir d’une DeLorean. Dans le premier épisode, suite à un petit souci, il part de l’année 1985 et est propulsé en 1955, l’année où ses parents sont supposés tomber amoureux. Mais la voiture n’a plus d’énergie (le plutonium n’est déjà pas facile à trouver en 1985, alors en 1955…) et Marty, aidé du « Doc » de 1955, doit en outre résoudre les paradoxes temporels qu’il a provoqués et qui risquent de l’empêcher de naître…

Evidemment, ce fut un plaisir immense de revoir ces films qui, même s’ils ont vieilli (et que la vision donnée de 2015 est tout simplement hallucinante), sont toujours aussi énergiques et drôles. Et puis, je ne me souvenais pas que les horloges avaient une telle importance dans les films : si ça se trouve, c’est ce qui a engendré ma propre obsession.

Mais évidemment, ce qui m’intéressait surtout, c’était de voir (mes souvenirs étaient vagues) quel était le parti-pris concernant le voyage dans le temps : peut-on, ou non, changer le passé (étant entendu qu’ici il n’est jamais question de zigouiller Hitler, Marty s’occupe de ses propres problèmes) ? La réponse, de manière évidente, est oui : les personnages passent leur temps à essayer d’éviter les paradoxes temporels qui auraient des conséquences désastreuses, et notamment le paradoxe du grand-père, puisque dans l’épisode 1 Marty manque de peu d’empêcher ses parents de se rencontrer ; dans l’épisode 2, on a carrément la naissance d’une réalité alternative de type uchronique. D’une manière générale, le voyage dans le temps fait que le passé ne reste pas identique, il est même parfois amélioré. Mais. D’autres éléments laissent penser que le voyage est déjà inscrit dans le continuum espace-temps, et c’est alors le choix du paradoxe de l’écrivain : par sa présence, Marty fait advenir ce qui devait advenir : c’est lui qui donne à Goldie Wilson l’idée de devenir maire en 1955, parce qu’il est maire en 1985 ; c’est lui qui fait découvrir aux jeunes de 1955 la chanson Johnny be good  et surtout donne l’idée à Chuck Berry de l’écrire, puisque pendant sa prestation Marvin Berry téléphone à son cousin Chuck pour la lui faire écouter ; il invente le frisbee en lançant un plat à tarte d’une marque portant ce nom* ; il donne à sa mère l’idée d’avoir un fils s’appelant Marty… Bref, ce n’est jamais totalement clair et cohérent !

Mais tant pis : ce fut un bonheur de revoir cette trilogie, que je n’avais pas dû regarder depuis au moins 20 ans !

* Ce détail, et beaucoup d’autres, me laisse penser que cette trilogie a beaucoup inspiré Selden Edwards !

Retour vers le futur
Robert ZEMECKIS
1985, 1989, 1990

(19 commentaires)

  1. J’adore j’adore j’adore !!!
    Heureusement que j’ai emporté en vacances mon vieux sweat Back to the future, sans quoi j’aurais été en manque après t’avoir lue… 😀 (non, je ne rigole pas, je l’ai bel et bien mis dans la valise, comme toujours)…

    Aimé par 1 personne

  2. Une trilogie culte et effectivement, nous approchons de la date (d’ailleurs je suis la page FB depuis des mois pour voir s’il y aura un événement le jour J, c’est dire si ce film m’a marquée).

    Aimé par 1 personne

  3. Ce que j’aime cette trilogie…

    Bon si tu es intéressée par cette thématique, je te conseille Prédestination qui est sorti cette année. Présenté comme un thriller, c’est plutôt un drame humain qui explore justement les limites du voyage temporel. C’est superbe, et visuellement très travaillé !

    J'aime

  4. Le premier volet de la trilogie était bon les autres moins il me semble ?
    …..
    ( dans le genre  » téléscopage dans le temps  » il y a un film très romantique aussi :
    The lake house avec Bullock et Keanu Reeves .
    Les deux découvrent par lettres interposées déposées dans la letterbox d’une adorable maison prés d’un lac , qu’ils vivent avec 4 années d’intervalle… c’est bô et il y a de l’amour partout.. )

    J'aime

  5. Mon prefere est le deuxieme parce que je le revois avec mes yeux de petite fille en me disant que quand meme, des voitures volantes, des skateboard volants, les habits qui seche en quelques minutes et la pizza geante prete en quelques secondes ca serait super cool ( dixit ce que je me disais a l’epoque meme si aujourd’hui la pizza qui deviant geante et comestible en quelques secondes me laisse perplexe…) . Toujours un plaisir de les revoir ces films.

    Aimé par 1 personne

  6. J’ai adoré cette trilogie, même si le 3 me semblais de trop.
    Si tu aimes ce style je te conseille : l’effet papillon avec Ashton Kutcher qui parle de retour dans le passé pour changer un événement tragique et à chaque fois c’est pire. Très bon film.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s