Romans

Désagrégé(e), de Christophe Ono-dit-Biot

Désagrégé(e)On croit toujours les crimes passionnels liés à l’amour ou à la folie. J’ai vingt-trois ans. Je ne suis ni fou amoureux, encore moins amoureux fou. J’ai vingt-trois ans et je viens de rater mon agreg. Bien sûr, cela ne vous dira rien. Nous sommes une infime proportion de la nation estudiantine à passer ce type de saloperie, et parmi cette infime proportion, 5 ou 6 % parviendront à rejoindre le Grand Corps. Comme pour la Marine au XVIIIè siècle.

Me sentant moi-même actuellement en voie de désagrégation, je me suis dit que c’était le moment idéal pour sortir ce roman de ma pile, d’autant que c’était aussi l’occasion de renouer avec la plume de Christophe Ono-dit-Biot.

César vient de louper l’agreg. A 1/2 point. Premier sur la liste complémentaire, son seul espoir d’être agrégé sans repasser le concours est qu’il arrive un accident fâcheux à l’un des admis, et qu’il libère ainsi une place. Mais il ne croit pas trop au hasard, aussi décide-t-il d’assassiner Arthur, son meilleur ami, qui lui a obtenu le concours. Ce qui serait du reste lui rendre service, tant sa vie est monotone. Mais les choses ne vont pas tout à fait se passer comme c’était prévu.

Il ne faut pas s’arrêter au point de départ, qui pourrait faire passer ce roman pour un livre d’initiés. Si l’agrégation reste toujours en ligne de mire, c’est surtout un roman sur l’amour et l’amitié, où Eros et Thanatos s’affrontent au cours d’un périple cubain et de rocambolesques aventures bordelaises. César manque totalement de morale, mais c’est justement ce qui le rend si attachant, ce cynisme total (pour obtenir une chose qui en réalité est une arnaque totale, mais c’est une autre histoire) et cet hédonisme triomphant, qui cache un ennui profond.

Bref, j’ai dévoré ce roman, très distrayant mais en même temps profond !

Désagrégé(e)
Christophe Ono-dit-Biot
Plon, 2000

10 réflexions sur “Désagrégé(e), de Christophe Ono-dit-Biot

  1. coucou,
    contente de retrouver ton blog!! petite question « César » n’est ce pas le prénom du narrateur dans « plonger » livre du même auteur ?J’avais bien aimé et suis tentée de découvrir ce nouveau roman .
    Bises

    J'aime

  2. Du distrayant, je veux. Surtout que je suis aussi en désagrégation, et que j’aurais bien besoin de tuer quelques employeurs qui ne restent que potentiels, où mes concurrents qui obtiennent les postes auxquels je postule…

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s