Elle se fait des films

Peindre ou faire l’amour, d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu

Peindre ou faire l'amour

Peindre ou faire l'amourJe me demande si la vie n’est pas faite de rares moments isolés d’une extrême importance et d’intervalles beaucoup plus nombreux dans lesquels ce n’est plus que l’ombre de ces moments qui plane autour de nous.

C’est évidemment son titre poétique qui a attiré mon attention sur ce film qui avait totalement échappé à mon radar. Il faut dire qu’il est sorti la semaine où j’ai quitté ce et ceux que j’aimais pour m’exiler à Orléans. J’aurais peut-être dû prendre ça pour un signe…

William et Madeleine sont en couple depuis de nombreuses années, et se retrouvent seuls après le départ de leur fille. William, récemment retraité, s’ennuie un peu, alors que Madeleine s’adonne à la peinture. Un jour, dans un pré, elle rencontre Adam, le maire d’un petit village, aveugle, qui lui fait visiter une maison à vendre. La maison et magnifique, et William et Madeleine l’achètent puis s’y installent, devenant de plus en plus proches d’Adam et de son épouse Eva, qui se trouvent être leur voisin.

Sur le papier, ce film avait tout pour me plaire : c’est un film sur le désir, le polyamour, l’échangisme, qui s’interroge aussi (nous interroge) sur le couple. Et pourtant, j’ai trouvé l’ensemble d’un ennui mortel : ce fil thématique est beaucoup trop ténu pendant la majorité de l’histoire, les scènes semblent plus juxtaposées qu’enchaînées, la tension sexuelle pas évidente. Tout semble en aplat, pour filer la métaphore picturale, cela manque de relief, d’ombres et de lumières. Un tel sujet méritait un traitement plus trouble, plus subtil, plus sensuel : les frères Larrieu ont pris le parti de la pudeur au risque de gommer toute la chair. Seule exception : Sabine Azéma, totalement lumineuse et bouleversante !

Peindre ou faire l’amour
Arnaud LARRIEU et Jean-Marie LARRIEU
2005

13 comments on “Peindre ou faire l’amour, d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu

  1. je trouve que Sabine Azéma est une très grande actrice, dommage qu’elle soit si peu employée. Et maintenant qu’Alain Resnais a disparu, on risque de la voir encore moins sur les écrans …

    J'aime

  2. roh zut! ça aurait pu me plaire… sur le papier, comme tu dis!

    J'aime

  3. oups non ! navré
    je voulais écrire Lambert Wilson désolé sincérement !

    J'aime

  4. Huuum, je l’ai acheté il y a longtemps, mais toujours pas vu. Du coup ça ne sera pas pour tout de suite…

    J'aime

  5. Sabine Azéma est une actrice que j’adore et qu’on ne voit pas assez à mon goût, je suis tout à fait d’accord avec toi ; dans ce film elle irradie et est encore plus superbe que d’habitude… Par contre, contrairement à toi j’aime beaucoup ce film et je l’ai déjà vu plusieurs, je le revois toujours avec plaisir… J’en aime particulièrement l’atmosphère et l’ambiance de cette magnifique maison perdue dans une campagne magnifique… C’est un beau film à mon sens, mais après qui peut dire pourquoi ça nous touchera ou non ;0) Bises

    J'aime

  6. J’aime bien ce genre de film de tant en tant .. mais vu ce que tu en dis .. je risque bien de passer mon tour, malgré la jolie distribution.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :