Nouvelles/Numérique

Bas de soie, dentelles et talons aiguilles

Les bas couture sont les plus exigeants, ils ne souffrent pas l’à-peu-près : la ligne lascive qu’ils dessinent le long de la jambe, comme le chemin menant à la volupté sur une carte du tendre, doit être parfaitement droite, à l’image de l’érection qu’elle provoque souvent, sous peine de gâcher l’effet. Serena de Lyoncourt – Couture

Promis, c’est la dernière fois que je vous en parle (ou non), mais je ne pouvais décemment (!) pas laisser passer ce premier mardi du mois sans un article sur ce diptyque dans lequel ma nouvelle, donc, est publiée.

Sur le thème des bas de soie, 12 auteurs laissent errer leur imagination coquine. Je ne vais pas traiter les nouvelles une à une, mais, objectivement parlant, elles m’ont toutes beaucoup plu, certaines plus que d’autres, c’est bien normal, mais enfin, elles ont dans l’ensemble ce petit truc coquin qui ravit le lecteur, l’émoustille, l’intrigue, le trouble. Les bas de soie correspondent parfaitement à mon imaginaire, l’ensemble est plutôt raffiné et chic, et la lectrice que je suis a été plus que conquise, notamment par un texte, celui d’Eleanore Etcetera, qui exploite à merveille le pouvoir presque magique du bas de soie exaltant l’absolue féminité et révèle la femme à elle-même.

Mais ici, mon intérêt de lectrice s’est évidemment doublé d’un intérêt d’auteure, fascinée par la manière dont mes petits camarades avaient joué avec le même thème que moi, avaient construit des histoires originales autour d’un même point de départ. Certains motifs reviennent, comme celui de la sublimation de la féminité, des échos se créent entre les nouvelles, tissant des réseaux. Certains sont partis clairement sur le bas comme atout de séduction, parure, d’autres l’intègrent aux jeux érotiques, il devient caresse, bandeau, lien. Certaines idées qui m’étaient venues et que j’ai finalement abandonnées se retrouvent ailleurs. L’idée centrale que j’ai choisie, celle de la séance photo, se retrouve de manière amusante dans une autre partition érotique.

Bref, j’ai adoré découvrir ces recueils, et j’espère que vous les adorerez aussi !

Bas de soie et dentelles / Bas de soie et talons aiguilles
Collection Paulette, 2015

Mardi-c-est-permisBy Stephie

14 réflexions sur “Bas de soie, dentelles et talons aiguilles

  1. Pingback: Le premier mardi, c’est permis (50) – Mille et une Frasques

  2. Pingback: Amabilia – Tome 1 : Nue sous le masque, de Eloïse et Thomas Raven | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s