Humeurs

Pourquoi, moi, j’aime la Rentrée Littéraire

Rentrée LittéraireCes derniers temps, j’ai vu pas mal fleurir, ici ou là, sur Facebook et sur les blogs, des statuts et des articles contre la rentrée littéraire. Loin de moi l’idée de vouloir contre-argumenter cette position, tant en la matière il est bien évident que chacun fait selon ses envies, ses goûts, sa personnalité. Simplement, c’est un peu comme le slow blogging : à titre personnel, je ne m’y retrouve pas. Ce n’est pas moi. Alors, j’avais envie de vous expliquer pourquoi moi je l’aime, la Rentrée Littéraire.

Bien sûr, je comprends ceux qui disent que c’est dommage d’oublier soudain tous ces livres récemment parus au profit de tous ces ouvrages à venir, qui brillent de leur tentante nouveauté. Et c’est pour cela que j’aime juillet, période un peu creuse en terme de sorties : c’est un peu comme les soldes, j’en profite pour déstocker, vider ma PAL*. Ressortir Borges de ma bibliothèque, savourer un vieux Paul Auster que je n’avais jamais lu, quelques ouvrages qui viennent de sortir en poche, les derniers reliquats de la saison, en général les pavés que j’ai conservés pour cette occasion.

Pendant ce temps là, patiemment, attend son tour ma nouvelle PAL. Et puis, un jour, vers la fin du mois de juillet, je m’y plonge avec délectation.

C’est un peu comme lorsque j’étais enfant je regardais les cahiers neufs qui attendaient d’être remplis. J’aime me plonger dans ces livres pas encore sortis, vierges de tout bruit et de toute réputation. Retrouver un auteur cher, redonner sa chance à un autre, en découvrir un nouveau, que je n’avais jamais lu, savourer un premier roman.

J’aime cette période où, chacun dans son coin, sans discussions plus développées que celles qui naissent au détour d’une photo instagram prise dans un hamac (« Celui-là je l’ai beaucoup aimé ». « J’ai détesté ». « Qu’en penses-tu ? Il faut le lire ? »), nous découvrons les nouveautés. J’aime aimer un livre et me demander si les autres l’aimeront autant que moi, s’il fera partie de ceux dont on parlera, s’il aura un prix, s’il sera sur la sélection du Goncourt, si l’auteur sera invité à la Grande Librairie ou dans Boomerang, si les critiques du Masque et de Ça balance à Paris en parleront.

Ce n’est pas tout à fait vrai, cette année j’ai déjà parlé de certains titres à certaines personnes. Mais, tout de même, parmi ceux qui m’attendent, la plupart est innocente et pure. Et j’aime ça : déflorer un livre, en être une des premières lectrices.

C’est un peu un rituel, la Rentrée Littéraire. Et j’aime les rituels, cette effervescence, cette idée de commencer une nouvelle année cultur’elle excitante, moi que la rentrée tout court n’excite plus depuis bien longtemps.

Et puis, pourquoi faudrait-il choisir ? Je crois qu’on peut avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire du crémier, d’autant plus délectable s’il ressemble à Simon Baker. Se plonger dans les nouveautés n’empêche pas de redécouvrir un livre paru il y a quelque temps et sur lequel on vient de craquer à la librairie. L’essentiel, c’est de suivre ses envies !

* Je rappelle, je l’avais expliqué je ne sais plus où, que je n’ai jamais cédé au grossissement exponentiel de ma PAL : chez moi elle est toujours très maîtrisée, et elle ne contient pas de vieux trucs qui attendent depuis des mois. Des semaines, tout au plus.

34 réflexions sur “Pourquoi, moi, j’aime la Rentrée Littéraire

  1. Je ne défends avec ardeur aucune de deux positions à vrai dire. J’ai ma PAL qui traîne et grossit parfois trop, j’aime découvrir les nouveautés sans pour autant ressentir un quelconque manque si je passe à côté. Ce qui me manque définitivement, c’est le temps pour les pépites d’hier et celles de demain. Il faut que je m’octroie des temps de lecture plus réguliers. Le véritable besoin est là.

    J'aime

  2. Moi aussi, comme je l’ai dit ici ou là, j’aime la rentrée et les nouveautés mais en revanche je trouve qu’en juin et juillet c’est trop tôt pour présenter les livres de la rentrée. Le fait d’étaler sur plusieurs mois l’événement le dilue et gâche l’effervescence que l’on avait auparavant en septembre. J’aimais la trêve de l’été. Ceci dit je vais tout de même profiter de l’été pour lire des ouvrages plus anciens qui me font de l’oeil.

    J'aime

    • C’est aussi mon cas. Je suis neutre.
      La seule chose que je déplore c’est le trop grand nombre de sorties parallèles qui empêchent certains livres d’exister. La majorité des acheteurs se ruent sur des valeurs sûres, des faiseurs de best seller et les premiers romans ou les auteurs plus confidentiels passent inaperçus.

      J'aime

  3. Je vais écluser ma PAL (bon, je voulais acheter Manderley forever donc ça va en ajouter un mais bref…) et puis au mois d’août je serai en vacances au vert en Lozère. Je pense donc que si une librairie se met en travers de mon chemin, je succomberai.
    Je ne me suis jamais occupée de la rentrée littéraire à l’exception de cette année puisque je m’étais inscrite pour le challenge 1 % et j’y ai pris goût. D’ialleurs avant, je ne pensais même pas à ces livres qui sortaient en août et septembre.

    J'aime

  4. Ce que je n’aime pas dans la rentrée littéraire, c’est le battage médiatique fait autour d’auteurs déjà connus, trop (?) style Nothomb, Beigbeder, Enard et autres… Alors ce que j’aime, c’est fouiller dans les listes et tenter de découvrir les pépites dont tous ces gens des médias n’auront pas parlé. 🙂

    J'aime

  5. Il est de très bon goût de faire le pisse-froid et de prétendre ne pas aimer la rentrée littéraire tout en achetant plein de livres… On peut assumer que pendant une courte période il existe un peu d’excitation au sujet des livres quand même !

    J'aime

    • Disons que ce que certains reprochent à la RL, c’est qu’elle commence dès le mois de juin avec les présentations des éditeurs, après on la lit durant l’été, et les livres sortent fin août/début septembre, ce qui du coup ne laisse aucune chance à certains livres plus anciens. Position qui se défend !

      J'aime

  6. Je suis entièrement d’accord avec la fin de ton billet. Pourquoi choisir ? Comme pour le slow blogging d’ailleurs. Laissons chacun faire ce qu’il veut comme il l’entend, et profitons de ce qu’on a envie quand on en a envie. Il y a des années où je n’en ai pas envie et puis d’autres où comme toi, j’aime ce petit moment où on est encore très peu à avoir lu un livre, où j’ai l’impression de faire partie des privilégiés (même si le livre est sorti).

    Aimé par 1 personne

  7. Juste une simple question : Pourquoi pré-sélectionner des éditeurs avant leurs auteurs pour une rentrée chargée de 650 livres en septembre ? pourquoi ne pas répartir sur le début d’année ?

    Amitiés

    J'aime

  8. Entièrement d’accord avec Stéphie, j’ai malheureusement souvent un (ou plusieurs même!!) trains de retard sur ces rentrées littéraires

    J'aime

  9. Alors là je suis comme toi j’aime  » avoir le beurre, l’argent du beurre et le sourire du crémier » je suis une gourmande et je n’aime pas avoir à choisir… Alors si je ne veux pas oublier les livres de ma PAL, ni même encore m’intéresser à quelques sorties du mois de juiin, je me réjouis aussi de savoir toute cette somme de lectures encore à découvrir, source de futurs bonheurs dont je ne voudrais surtout pas me priver… Par contre pour moi, pas fin août, début septembre. Pour moi la rentrée :littéraire est liée à la rentrée pour les enfants et pas question d’y penser en été ;0)

    J'aime

  10. Je n’ai jamais été très excitée par la rentrée littéraire .. je vais juste me renseigner pour savoir si l’un ou l’autre de mes auteurs fétiches à sorti un nouveau livre ..
    par contre je vais faire ma sélection d’après ce qu’en diront mes blog préférés, les noter et probablement les lires avec minimum 1 an de retard et pour les autres les lire dans plusieurs années ! car au bout d’un moment entendre toujours parler du même bouquin ça me donne moins envie de le lire.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s