Elle se fait des films

The A-Team, de Joe Carnahan

LAgence-tous-risquesI love it when a plan comes together !

A quelques exceptions près, je ne suis pas une grande adepte des films d’action. Mais, l’Agence tous risques, c’est toute mon enfance, et rien que le générique suffit à me replonger près de trente ans en arrière. A 8 ans, je mancrushais sur Futé*, et ça ne s’est pas arrangé depuis. L’autre soir, je suis tombée sur une soirée A-Team sur Paris Première, et je peux dire que je n’ai pas boudé mon plaisir, me disant au passage qu’il faudrait que je consacre un moment à cette adaptation filmique. Et ce même si j’ai parfois été déçue par les adaptations de mes séries cultes.

Le choix qui a été fait est celui de la préquelle, et l’histoire se consacre à la formation de l’équipe puis à la manière dont ils sont devenus les hors-la-loi recherchés par l’armée dont on suit les aventures dans la série. En gros, il développe ce qui est expliqué au début du générique de certaines saisons, en déplaçant le contexte géographiquement (le Viet-Nam devient l’Irak) et chronologiquement (cela se passe de nos jours).

Commando d’élite de l’armée des Etats-Unis, The A-Team est chargée par le général Morrisson d’une mission non officielle classée top secret : voler des planches de billets de dollars américains et des faux billets appartenant à l’ennemi. Mission réussie haut la main, mais Morrison meurt dans l’explosion de son véhicule, et comme plus personne ne peut témoigner qu’ils étaient en mission, nos quatre amis se retrouvent accusés d’avoir volé les planches à billets pour leur compte personnel. Ils perdent leurs grades militaires lors d’un procès où ils sont condamnés à dix ans de prison ferme dans des pénitenciers séparés. Mais ils réussissent à s’évader, notamment avec l’aide de l’agent Lynch de la CIA, et ils décident de prouver leur innocence en recherchant les planches à billets ainsi que les vrais voleurs…

Très fidèle à la série et aux personnages, The A-Team est un vrai film d’action rythmé et dynamique, au scénario d’une efficacité redoutable, sans temps morts, où s’enchaînent les plans plus rocambolesques les uns que les autres (et peu crédibles il est vrai, mais tant pis), les courses poursuites, les explosions et les tirs à la mitraillette. Ça transpire la testostérone par tous les pores malgré la charmante présence féminine de Jessica Biel (c’était aussi le cas aux début de la série avec Amy (j’avais une figurine Amy) puis très brièvement Tania mais ensuite c’était 100% mâle) et, il faut bien l’avouer, moi, tous ces muscles saillants humides de sueur, ça me donne des vapeurs : si petite je fantasmais sur Face-Futé (sexyssime Bradley Cooper), j’avoue que là je ne dirais pas non également à Hannibal (extraordinaire Liam Neeson qui parvient presque à faire oublier le mythique George Peppard).

Et puis notons, tout de même, que l’ensemble ne manque pas d’humour, et que humour + action, c’est tout de même la recette idéale pour une bonne soirée. Bref, j’ai pris mon pied avec cette grosse machine bien américaine, qui m’a rappelé de bons souvenirs, qui n’est sans doute pas le film du siècle mais qui remplit parfaitement son rôle : divertir.

The A-Team
Joe CARNAHAN
2010

Et je ne résiste pas au générique mythique :

* Oui, j’étais très précoce question mancrushing et comme on peut le voir, j’ai toujours eu un faible pour les playboys bonimenteurs…

8 réflexions sur “The A-Team, de Joe Carnahan

  1. Je ne me lasse pas de ce film ! C’est un excellent divertissement bourré d’humour, avec des acteurs assez formidables. Mention spéciale à Patrick Wilson en Agent Lynch *étoiles dans les yeux*.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s