Nouvelles

Mémoire olfactive

Mémoire olfactiveParmi des centaines, ces quinze nouvelles ont été choisies par un jury de connaisseurs. Connaisseurs de parfums tout autant que de mots et des liaisons mystérieuses qui unissent ces deux peuples. Ce sont quinze nouvelles, donc quinze univers. Avec chacune un parfum pour personnage. Et chacune apportant la preuve de l’importance des senteurs dans notre existence. Selon les moments, elles nous troublent, nous alertent, nous effraient, nous enchantent. Elles sont comme les chansons, elles nous accompagnent tout au long des jours et des années. Je me souviens, je portais « Shalimar ». Oh, qu’il avait mauvais caractère, mais son « Habit rouge » ne m’a jamais quitté.

Dans le bloc-notes de novembre, je vous annonçait ce joli concours, organisé par Guerlain et le Cherche-midi autour de la mémoire olfactive. Finalement je n’ai pas envoyé de texte (décidément…) parce que je n’ai jamais réussi à construire une histoire autour de mon odeur, mélange de tabac, de café et de vétiver. Je pense que cela faisait appel à des choses beaucoup trop intimes. Mais enfin, d’autres ce sont mieux débrouillés que moi, et c’est pas moins de 500 participations qui ont été reçues par les organisateurs.

Le jury, présidé par Laurent Boillot, président-directeur général de la Maison Guerlain, parrainé par Erik Orsenna, de l’Académie française, et composé de Philippe Besson (écrivain), Noëlle Chini (libraire au Bon Marché), Philippe Claudel (écrivain qui s’y connaît en mémoire olfactive), Kéthévane Davrichewy (écrivain), Elisabeth de Feydeau (écrivain), Pascale Frey (critique littéraire pour le blog onlalu.com et responsable du Grand Prix des lectrices de Elle), Adrien Goetz (écrivain), Delphine Peras (critique littéraire à L’Express), Lydia Bacrie (rédactrice en chef de L’Express Styles), Élisabeth Sirot (directrice du patrimoine Guerlain) et Pom Bessot (éditrice au cherche midi éditeur), a choisi quinze nouvelles, qui sont réunies dans ce livre, un très bel objet soigné, car en parfumerie, le flacon compte beaucoup.

La fragrance qui s’en échappe est subtile ; toutes différentes, les nouvelles mettent en évidence le lien animal de notre mémoire aux odeurs. Mémoire involontaire qui resurgit parfois au coin d’une rue ou dans un ascenseur. J’ai, surtout, été très agréablement surprise par la grande qualité de ces nouvelles, alors même que — je trouve — parler des odeurs et des parfums est extrêmement difficile. Des nouvelles tour à tour drôles ou émouvantes, mais toujours signifiantes.

Je ne peux que vous encourager à plonger le nez dans ce recueil, à vous l’offrir et à l’offrir (un joli cadeau de fête des mères), d’autant que c’est pour la bonne cause : l’ensemble des droits d’auteur sera reversé aux Restos du Coeur pour leur atelier de lutte contre l’illettrisme.

Mémoire olfactive
Le cherche-midi/Les Abeilles de Guerlain, 2015

7 réflexions sur “Mémoire olfactive

  1. 😦 Je suis en train d’écrire un recueil de nouvelles….autour des noms de parfums !! Bon, je vais être bonne perdante, je vais lire celui-ci qui d’après ton billet, a l’odeur de la lecture-plaisir autant que de la lecture utile…

    J'aime

  2. Pingback: Le TAG des copines (5) | aliehobbies

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s