Elle lit des récits et chroniques

Ello les anglos – 12 bonnes raisons d’aimer les anglo-saxons et de se mettre sérieusement à l’anglais, de Luce Perfetta

Ello les anglosLe mot-clé, c’est l’expérience : apprendre par l’expérience, créer de nouvelles expériences. En effet, parce qu’ils sont pragmatiques et qu’aucune idéologie ou tradition à respecter ne vient freiner leur élan créatif, les Américains sont les meilleurs au monde pour créer de nouvelles expériences.

Je l’ai déjà dit mille fois : j’adore l’Angleterre, j’adore les Anglais, et lorsqu’il me prend des envies d’expatriation (en ce moment à peu près dix fois par jour), c’est à la pas du tout perfide Albion que je songe, rêvant d’une maison colorée à Notting Hill ou carrément d’un cottage à Castle Combe (oui, parce que si la campagne française me donne les boutons, bizarrement la vue des champs britanniques m’enchante). Je me demande d’ailleurs souvent si, grâce aux multiples invasions, je n’ai pas de gros restes de sang grand-breton qui influence ma manière d’être ou si, carrément, je n’ai pas été un lord de Sa Majesté dans ma vie précédente.

Bref, ce petit livre tombait à point. Partant de son expérience personnelle, Luce Perfetta aborde tout ce que les anglo-saxons (Anglais et Américains) ont à nous apporter. Nous adorons les détester (enfin, pas moi, donc), mais, si nous y regardons de plus près, la manière dont ils conçoivent les choses sur bien des sujets pourrait nous inspirer, et notamment tout ce qui concerne le fameux pragmatisme, le fait que chacun a sa chance et que les gens ne sont pas enfermés dans des cases dont il est presque impossible de sortir ; le « socialising » ; le rapport beaucoup moins rigide à la littérature.

Il n’est pas question de s’autoflageller constamment : certaines choses sont mieux en France (les rendez-vous galants, par exemple : je crois que le système rigide du « dating » me ferait péter un câble), mais on ne peut pas nier que beaucoup de Français se renouvellent de l’autre côté de la Manche ou de l’Atlantique. Moi-même sur bien des points je me suis sentie plus anglo-saxonne que française. Reste à franchir le pas…

Que vous ayez envie d’aller respirer ailleurs ou non, ce petit ouvrage, bourré d’anecdotes assez drôle, vous permettra d’en apprendre plus sur les anglos… et d’avoir envie d’améliorer votre anglais !

Ello les anglos – 12 bonnes raisons d’aimer les anglo-saxons et de se mettre sérieusement à l’anglais
Luce PERFETTA
CreateSpace Independent Publishing Platform, 2014

(17 commentaires)

  1. So british, so exotic ! Comme vous, j’adore ! J’ai, à 53 ans, repris des cours de conversation anglaise. Deux ans plus tard, je continue. Notre prof, Jane Law, organise un voyage de l’autre côté de la Manche chaque année. Je pars donc à Bristol dans deux semaines (et visiter Bath, oui, je vous vois d’ici tirer la langue jusque par terre, veinarde que je suis) . Et de temps en temps, je tente la lecture d’un livre anglais mais là, c’est très très dur. A 96 ans, j’en suis sûre, je serai parfaitement bilingue. Yes, dear. Kind regards. An from Belgium.

    J'aime

  2. Me remettre sérieusement à l’anglais…mon leitmotiv depuis de nombreuses années ! Il faut vraiment que je m’oblige à bloquer un moment dans ma semaine juste pour ça !

    J'aime

  3. Déjà conquise par l’Outre-Manche, mais pourquoi pas ajouter encore quelques bonnes raisons d’avoir aussi envie de tout plaquer pour ouvrir une librairie-boutique de scones à Notting Hill ? 🙂

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s