Elle écoute de la musique/Poésie

Feuilles et nuages. Poèmes de Philippe Jaccottet, par Les yeux de Berthe

JaccottetParler est facile, et tracer des mots sur la page,
en règle générale, est risquer peu de chose :
un ouvrage de dentellière, calfeutré,
paisible (on a pu même demander
à la bougie une clarté plus douce, plus trompeuse),
tous les mots sont écrits de la même encre,
« fleur » et « peur » par exemple sont presque pareils,
et j’aurai beau répéter « sang » du haut en bas
de la page, elle n’en sera pas tachée,
ni moi blessé.
 

Aussi arrive-t-il qu’on prenne ce jeu en horreur,
qu’on ne comprenne plus ce qu’on a voulu faire
en y jouant, au lieu de se risquer dehors
et de faire meilleur usage de ses mains. (
Philippe Jaccottet, Chants d’en bas)

Philippe Jaccottet est pour moi lié à l’agrégation, puisqu’il était au programme de littérature française du XXème siècle. La poésie n’a jamais été mon genre de prédilection (et je suis d’ailleurs totalement incapable d’en écrire), et j’ai d’abord été assez perplexe. Et puis, certains poèmes m’ont touchée, m’ont parlé. Pas tout, et j’admets qu’heureusement ni à l’écrit ni à l’oral je n’ai été interrogée dessus, mais j’ai tout de même trouvé des choses qui m’ont nourrie.

Aujourd’hui, « Les yeux de Berthe », un duo composé de Loïs Le Van au chant et Sandrine Marchetti au piano et à la composition, revisite son travail, le met en musique, rappelant ainsi l’origine de la poésie et du lyrisme.

Cela donne un résultat très étrange, voire perturbant : les deux artistes ont vraiment voulu que l’écoute du CD soit un voyage au coeur de la poésie de Jaccottet, et c’est bien le texte ici qui est à l’honneur dans sa fulgurance. Mais, si les passages avec la voix parlée m’ont transportée, j’ai eu beaucoup de mal avec la voix chantée : même si la poésie de Jaccottet est très rythmée, c’est avant tout une poésie en vers libre, non rimée, et le passage au chant ne m’a pas particulièrement convaincue, et c’est dommage car les mélodies sont vraiment réussies, invitent à la rêverie, les textes choisis sont parmi les plus beaux de Jaccottet, les passages parlés sont magnifiques, mais j’ai bloqué !

Feuilles et nuages. Poèmes de Philippe Jaccottet
Les yeux de Berthe

2 réflexions sur “Feuilles et nuages. Poèmes de Philippe Jaccottet, par Les yeux de Berthe

  1. J’adore Jaccottet qui me rappelle ma plus belle année d’enseignement avec mes terminales où A la lumière d’hiver était au programme. J’ai été enchantée par ce recueil. Merci pour la découverte des Yeux de Berthe que je ne connaissais pas.

    Aimé par 2 people

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s