Le voyantJ’ai voulu écrire ce livre non seulement pour réparer une injustice et donner, dans mon énigmatique musée imaginaire, un frère spirituel à Jean Prévost, le stendhalien du Vercors, mais aussi pour tenter de comprendre ce qui, dans l’accomplissement de cette existence brève et empêchée, échappe encore à l’entendement. Autant pour l’éclairer que pour m’éclairer.

Jérôme Garcin, c’est avant tout une voix, celle du Masque et la plumeMais il est aussi écrivain et ce fut un plaisir de le voir l’autre jour à la Grande Librairie, parler avec passion de l’homme au cœur de son dernier texte.

Le voyant, ici, n’est ni Rimbaud ni Paul Demeny. Mais c’est tout de même un écrivain, passablement oublié aujourd’hui, en tout cas en France : Jacques Lusseyran. Issu d’une famille de haut niveau intellectuel, Jacques devient aveugle à l’âge de huit ans, et fait de ce qui aurait pu être une faiblesse une véritable force, qui lui assure un destin assez exceptionnel bien que court : des études brillantes, la résistance, la déportation, et puis après la guerre une installation aux Etats-Unis et une vie privée un peu mouvementée !

Avec ce livre, Jérôme Garcin nous invite à la rencontre d’un homme fascinant, une force de la nature, un être d’exception dont la vie est digne d’être racontée, et on sent, tout au long du texte, l’attachement et l’admiration de l’auteur pour son sujet, véritable « voyant » en ce qu’il n’était pas distrait par l’apparence et pouvait dès lors atteindre l’essence des choses, résolvant ainsi le problème de la Caverne de Platon. Bien que court, le récit est dense, riche, travaillé par le motif de la lumière et de l’ombre qui lui donne une dimension poétique et lui permet une réflexion philosophique parfois profonde et en tout cas stimulante sur le « voir ». Aux yeux physiques qui lui manquent, Lusseyran substitue un troisième oeil, celui de l’âme, et celui de la poésie, plus puissant que les autres, un oeil créateur ; par un mouvement synesthésique, la vue se retrouve également déplacée sur les autres sens, la musique par exemple se dotant de couleur. C’est tout à fait rimbaldien, et on peut dire de Lusseyran qu’il habite poétiquement le monde, que la poésie pour lui est la vie. Sa conception du monde est mystique : il a la foi, mais une foi finalement beaucoup plus ésotérique que strictement religieuse ; sa conception même de l’enseignement est influencée par cette idée d’une mission sacrée.

Pour Jacques Lusseyran, être aveugle n’était pas un handicap, ni un manque, ni une faiblesse : c’était une manière d’être au monde, et dans ce récit lumineux, dont les dernières pages, très charnelles, sont magnifiques, Jérôme Garcin parvient à le rendre vivant. Et la plus grande des réussites de l’auteur est sans doute de donner envie de découvrir plus avant Jacques Lusseyran, par ses oeuvres !

Le Voyant Jérôme GARCIN Gallimard, 2015

Lu dans le cadre du prix Relay des voyageurs 2015

31 comments on “Le Voyant, de Jérôme Garcin

  1. Ha oui, celui ci est déjà dans ma liste à lire d’urgence!
    j’aime beaucoup les bio de Jérome GARCIN

    J'aime

  2. Je n’avais pas vraiment envie de le lire mais l’histoire d’un homme exceptionnel me tente. Je sais que ce livre est à la bibliothèque, alors ce sera pour plus tard.

    J'aime

  3. Ça donne envie, merci, je vais me le procurer asap 🙂

    J'aime

  4. qu’il me fait envie ce livre!! assurée de le lire dans les semaines qui viennent 🙂

    J'aime

  5. C’est effectivement une destinée qui méritait un roman. Tu en parles vraiment bien.

    J'aime

  6. Bernieshoot

    effectivement son passage à la grande librairie a été un grand moment, tiens il faut que je regarde qui y passe ce soir

    J'aime

  7. je n’ai jamais lu cet auteur… un de plus!

    J'aime

  8. Ah génial, on pourra comparer nos avis sur les lectures du Prix Relay! 😉
    Je vais commencer par ce livre qui me tente beaucoup, j’avais adoré « Olivier » du même auteur, sa plume avait été un gros coup de coeur et j’ai hâte de retrouver son écriture!

    J'aime

  9. Je vais me procurer ce livre 😉 Merci pour l’échange

    http://la-ruelle-rose.blog4ever.com/

    J'aime

  10. Laure Micmelo

    Je suis ravie que tu mettes en avant ce livre, qui m’a beaucoup plu, et qui n’a pas assez de visibilité. Grâce à toi, c’est fait maintenant 🙂

    J'aime

  11. Tu en parles très bien… je vais le lire très bientôt 🙂

    J'aime

  12. Pas trop tentée, car déçue par le précédent « Bleus horizons », et celui-là semble dans la même veine, assez fade à mes yeux…

    J'aime

  13. Ping : Prix Relay 2015 : à vous de voter ! | Cultur'elle

  14. Ping : Le voyant, Jérôme Garcin | Bric à Book

  15. Ping : Le voyant – Jérôme Garcin | 22h05 rue des Dames

Répondre à Eva Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :