Elle lit des romans

Tu me manques, de Harlan Coben [+ concours]

Tu me manquesKat lui retraça l’historique : leur rencontre à Columbia, leur histoire d’amour, le bonheur d’être ensemble, la demande en mariage… puis l’assassinat de son père qui avait tout chamboulé, la faisant se refermer sur elle-même… Et Jeff avait fini par partir. Sans qu’elle cherche à le retenir, par lâcheté ou par amour-propre.

Se plonger dans un thriller est un plaisir que je réserve souvent à l’été et à la plage. Mais au cœur de l’hiver, sous la couette, avec un bon verre ou un thé brûlant, c’est bien aussi, surtout lorsque le thriller en question a été écrit par l’un des maîtres du genre, Harlan Coben, dont j’apprécie particulièrement la série des Myron Bolitar, mais aussi les romans indépendants, dont le dernier vient de sortir.

Cela fait 18 ans que le père de Kat, enquêtrice au NYPD, a été assassiné, et que son fiancé, Jeff, l’a quittée. 18 ans qu’elle consacre sa vie à son travail. Mais voilà que l’homme emprisonné pour l’assassinat de son père est sur le point de mourir et, sous l’emprise des médicaments, fait de drôles de révélations. De plus, sa meilleure amie lui ayant offert un abonnement sur un site de rencontre, Kat y retrouve Jeff, qui a un comportement bizarre et ne semble même pas la reconnaître. Et puis, il y a cet ado, qui supplie Kat d’enquêter sur sa mère, à qui il est convaincu qu’il est arrivé quelque chose…

Ce livre devrait porter un avertissement du genre de ceux qu’on trouve sur les paquets de cigarettes : « Attention, nuit gravement au sommeil » — autrement dit : le jour où vous prévoyez de commencer ce roman, n’espérez pas faire autre chose. Diablement efficace, le roman ferre le lecteur dès les premières lignes, et il n’est alors plus possible de se libérer, on tourne les pages, on veut savoir. La construction est impeccable : rien ne semble au départ avoir de rapport avec rien, plusieurs fils narratifs semblent se côtoyer et puis… et bien nous sommes dans un thriller écrit par un grand maître, donc attendez vous à des surprises jusqu’à la dernière page. J’avoue ne pas avoir boudé mon plaisir : commencé dans la soirée, ce roman, qui s’intéresse aux questions du bonheur, de l’amour (mais ne donne pas très envie de s’inscrire sur un site de rencontres), m’a tenue en haleine une bonne partie de la nuit. Et ça valait le coup !

Tu me manques
Harlan COBEN
Belfond, 2015

Tentés ? Et bien vous avez de la chance, car en partenariat avec Harlan Coben France je vous propose de gagner 4 exemplaires de Tu me manques (Belfond) et 1 de Six ans déjà (Pocket) ainsi qu’une collection Pocket. Alors, c’est un concours sous forme de citation, à la fois ici et sur facebook : à vous de compléter la citation tirée du roman, en commentaire de l’article (en indiquant votre mail) ou sur le post facebook ! La page Harlan Coben France fera le tirage au sort et contactera les heureux gagnants par e-mail !

Capture d’écran 2015-03-02 à 17.18.04

Bonne chance !

(187 commentaires)

  1. Bonjour, « Tu n’imagine pas ce que la lecture peut te faire vivre ». Votre article donne vraiment envie de la dévorer ce livre.

    J'aime

  2. Bonjour!« Tu n’imagines pas ce que la lecture peut te faire vivre »
    Mais on n’imagine pas à quel point un livre peu faire basculer nos vies

    J'aime

  3. Bonjour ! Merci de nous donner une chance de gagner, voici la réponse : « Tu n’imagines pas ce que la lecture peut te faire vivre ».
    A présent je n’ai plus qu’à croiser fort les doigts !!!!!!!!
    Mes amitiés
    Léna
    (mon mail hr332000@orange.fr)

    J'aime

  4. Tu n’imagines pas ce que la lecture peut te faire vivre et tu n’imagines pas ce que l’amour peut t’apporter !

    J'aime

  5. Coucou 🙂 Il s’agit de  » Tu n’imagines pas ce que la lecture peut te faire vivre « .

    Merci pour le concours!
    Bisous et bonne soirée ♥
    celibruness(@)gmail.com

    J'aime

  6. Tu n’imagines pas ce que la lecture peut te faire vivre.
    Merci pour l’ensemble de vos oeuvres qui m’ont effectivement énormément apporté.
    Kenavo from Breizh

    J'aime

  7. « tu n’imagines pas ce que la lecture peut te faire vivre »….. Un grand merci pour ce concours et pour tous vos livres.

    J'aime

  8. tu n’imagines pas ce que la lecture peut te faire vivre…
    et tu n’imagines pas ce que ton blog peut m’apporter comme plaisir
    merci

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s