Elle lit des nouvelles

Le temps qu’il fera demain, de Nicolas Didier Barriac

Le temps qu'il fera demainEn se rendant sur place, Hubert Lefebvre confirma les impressions favorables ressenties sur les photos. Il signa dans la foulée tous les papiers administratifs. Puis, il sortit, en descendant l’imposant perron à double montoir, fit quelques pas pour prendre du recul et contempla cette grande maison de trois étages, large comme un château. Bâtie à la fin du dix-neuvième siècle, elle possédait dans sa pierre tout le caractère noble et stable de cette époque révolue. Elle avait été baptisée La Villa Printemps à sa construction et cette appellation perdurait encore aujourd’hui. La façade, solidement ancrée sur ses fondations, beige pâle et quelque peu délavée, montrait des signes d’usure tels des cicatrices du temps traversé. Les tuiles de la toiture, cabossées et disparates, couvraient de leur mieux cette bâtisse aux fenêtres gardées par des rideaux blancs, impeccablement tirés pour se préserver de la lumière dont un énorme bassin circulaire faisait scintiller l’éclat.

Il n’y a pas toujours besoin de longues histoires pour faire passer des émotions : quelques lignes, quelques centaines de mots peuvent suffire, et c’est la raison pour laquelle j’aime le genre de la nouvelle, finalement assez méprisé en France où n’en publie pas beaucoup, alors qu’ailleurs il est presque un passage obligé pour les écrivains. C’est aussi un genre que j’apprécie d’écrire.

Et souvent, les nouvelles arrivent groupées, en recueil. Ce n’est pas le cas de Le Temps qu’il fera demain, de Nicolas Didier Barriac, qui est totalement indépendante.

C’est l’histoire d’une vieille dame qui, à la maison de retraite, découvre un présentateur de la météo qui va égayer ses derniers jours.

Evidemment, cela se lit vite, mais cela n’empêche pas les émotions d’être fortes : c’est à la fois beau et triste, et extrêmement poétique, finalement. Une jolie variation sur le thème de la vieillesse, du temps (chronologique)  et du temps (météorologique), qui touchera sans aucun doute les lecteurs !

Le Temps qu’il fera demain
Nicolas Didier BARRIAC
Disponible sur Amazon

10 comments on “Le temps qu’il fera demain, de Nicolas Didier Barriac

  1. Bernieshoot

    Lire une nouvelle et faire un joli voyage poétique , que demander de plus

    J'aime

  2. Je suis en pleine crise « nouvelles » depuis le début du mois et j’en ai lu d’excellentes (mais volumineuses) avec Les lunes de Jupiter d’Alice Munro et là je lis (en moins volumineux)^^ Les encombrants de Marie-Sabine Roger, un régal car dans les deux cas, il y a comme un fil conducteur…

    J'aime

  3. la nouvelle, pour moi, est bien plus difficile que le roman. parce qu’on doit offrir le même type d’émotions, mais on a beaucoup moins de « place » pour le faire. C’est un genre que je privilégie, que ce soit comme lecteur ou comme auteur.

    J'aime

  4. A reblogué ceci sur jean-louis.riguet-librebonimenteuret a ajouté:
    Variation sur le temps d’après le travail !

    J'aime

  5. une jolie histoire preuve que nous pouvons encore avoir un but, du plaisir même en vieillissant

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :