Je suis Voltaire

Voltaire

Il paraît que les gens, en ces temps troublés, se jettent sur le Traité sur la Tolérance. Quelqu’un a même dû venir le piquer dans ma bibliothèque, car je n’arrive absolument pas à remettre la main sur mon exemplaire. C’est très bien. Très sain, ça, que Voltaire reprenne son statut d’emblème de la liberté de penser, devienne une sorte d’allégorie de ce pourquoi nous luttons. Il faut lire Voltaire. Je travaille dans un lycée qui porte son nom, et je ne loupe pas une occasion de l’étudier. Trop, si ça se trouve : certains de mes élèves pensent que je vais régulièrement me recueillir devant sa statue au panthéon. Il ne faut pas exagérer.

Voltaire, donc, emblème de la tolérance, même s’il n’était pas non plus un modèle, dans le genre, ce qui montre que nous avons tous nos défauts et nos contradictions. Néanmoins, si je devais conseiller une lecture, ce ne serait pas Le Traité sur la tolérance. En tout cas, pas en priorité. Je guiderais plutôt les lecteurs vers ses contes, et le Dictionnaire philosophique (qui n’est pas sur la photo, car je n’ai pas non plus retrouvé mon exemplaire). Parce que, certaines phrases de l’article « fanatisme » sont tellement d’actualité :

Lorsqu’une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. J’ai vu des convulsionnaires qui, en parlant des miracles de saint Pâris, s’échauffaient par degrés malgré eux: leurs yeux s’enflammaient, leurs membres tremblaient, la fureur défigurait leur visage, et ils auraient tués quiconque les eût contredits.
Il n’y a d’autre remède à cette maladie épidémique que l’esprit philosophique, qui, répandu de proche en proche, adoucit enfin les moeurs des hommes, et qui prévient les accès du mal; car, dès que ce mal fait des progrès, il faut fuir, et attendre que l’air soit purifié. Les lois et la religion ne suffisent pas contre la peste des âmes; la religion, loin d’être pour elles un aliment salutaire, se tourne en poison dans les cerveaux infectés. […]
Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage; c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique. Ces gens-là sont persuadés que l’esprit saint qui les pénètre est au-dessus des lois, que leur enthousiasme est la seule loi qu’ils doivent entendre.
Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant?
Ce sont d’ordinaire les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains. Ils ressemblent à ce Vieux de la Montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait. Il n’y a eu qu’une seule religion dans le monde qui n’ait pas été souillée par le fanatisme, c’est celle des lettrés de la Chine. Les sectes des philosophes étaient non seulement exemptes de cette peste, mais elles en étaient le remède: car l’effet de la philosophie est de rendre l’âme tranquille, et le fanatisme est incompatible avec la tranquillité. Si notre sainte religion a été si souvent corrompue par cette fureur infernale, c’est à la folie des hommes qu’il faut s’en prendre.

Ecr.l’inf

10 réponses sur « Je suis Voltaire »

  1. Guy

    Oui et d’autres se jettent sur  » Le philosophe ignorant  » …;)
    «  » » J’ai vu ensuite pour quelles sottises inintelligibles les hommes s’étaient chargés les uns les autres d’imprécations, s’étaient détestés, persécutés, égorgés, pendus, roués, et brûlés; et j’ai dit s’il y avait eu un sage dans ces abominables temps, il aurait donc fallu que ce sage vécut et mourût dans les déserts. » » » »
    Bonne journée

    Aimé par 1 personne

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.