Les soirées de Charles, d’Armand Aurèle

les soirées de CharlesJe n’avais pas eu à trop argumenter pour convaincre Bérénice d’honorer l’invitation à la soirée concocter par Charles. Nous le connaissions tous deux depuis plus de dix ans et avions pu apprécier à maintes reprises son savoir-faire en matière d’organisation, l’art qu’il maîtrisait à la perfection de distiller tout au long de rencontres inoubliables sa convivialité discrète et chaleureuse au service de situations toujours surprenantes et particulièrement excitantes.

Les soirées de Charles, comme celles de l’ambassadeur, sont toujours un succès. Mais pas à cause des chocolats et du champagne : ses réceptions, qui prennent l’apparence de soirées échangistes, sont en réalité de véritables thérapies de groupe, où chacun va en apprendre beaucoup sur lui-même. C’est à une de ces soirées que nous invite ce roman…

C’est tout à fait brillant, et relativement déconcertant. Evidemment, on s’attend à un récit érotico-pornographique, enchaînant les situations diverses et variées, mais si on a bien tout ça, on a aussi plus. Car ce roman est presque un traité d’anthropologie sexuelle, où la jouissance est thérapeutique. Charles est le maître de cérémonie et invite dans son univers raffiné et décadent des personnes d’horizons divers, qu’il a sélectionnées grâce à un questionnaire et surtout à une connaissance profonde de l’âme humaine (c’est un ancien chercheur en sciences du comportement) : chacun a un problème à régler, une prise de conscience à avoir, un fantasme à cesser de refouler et la soirée est minutieusement organisée de manière à ce que chacun ait « son » moment de révélation ; mais, en participant aux moments des autres (ou simplement en restant spectateur), on apprend aussi. Cela n’a pas été sans me rappeler les « constellations symboliques », la dimension sexuelle en plus. Chaque personnage prend la parole à tour de rôle, ce qui permet d’avoir un point de vue assez complet sur les différents tableaux. C’est excellemment écrit, finement analysé, certaines scènes sont assez troublantes, bref, c’est une vraie réussite !

Armand Aurèle est le pseudonyme d’un auteur publiant d’habitude en littérature générale, et je suis assez curieuse de savoir qui : s’il passe par ici, qu’il se dénonce par mail (je garderai le secret, promis).

Lu par Noukette (moins enthousiaste que moi)

Les soirées de Charles
Armand AURÈLE
La Musardine, 2014

challengerl201422/24
By Hérisson

10 commentaires

  1. Bernieshoot dit :

    Des soirées inoubliables peut être, j’ai du mal à être tenté par ce roman

    J’aime

    1. irreguliere dit :

      disons que ce n’est pas pour tout le monde !

      J’aime

  2. jerome dit :

    Tu es en effet plus enthousiaste que Noukette. Du coup je me laisserais bien tenter…

    J’aime

  3. cristie dit :

    Il me tenterait bien pour un prochain mardi …

    J’aime

    1. irreguliere dit :

      oui, c’est parfait pour le mardi !

      J’aime

  4. Tu le rends tentant…! Je vais essayer de le trouver! 🙂

    J’aime

    1. irreguliere dit :

      chouette ! je suis curieuse d’avoir ton avis !

      J’aime

  5. noukette dit :

    Je suis comme toi très curieuse de savoir qui se cache sous ce pseudo… Parce que, oui, c’est drôlement bien écrit…

    J’aime

    1. irreguliere dit :

      je pense qu’on serait surprises en plus… mais bon, mystère !

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.