Elle lit de la poésie

Manoir des mélancolies, de Jean-Paul Klée

Manoir des mélancoliesParfois éreinté je vis par petits coups & jamais je n’ai pris trois jours de vacances Tout le temps je suis à faire quelque chose comme si la vie n’était qu’un seul grand CAHIER bleu ciel ou blanc qui chaque jour se garnissait de mes ravissements & s’il y avait une seule journée sans rien ça serait pas bien ça ferait du péché temps perdu car je ne suis là que pour célébrer ce que je vois & je vis — Ainsi je n’aurai sans doute jamais fini chaque jour apportant son lot de douleurs & thrésors de minutie Que dire de plus & moi (&) qui ? …

Ce recueil se veut comme une sorte de flux autobiographique condensé en poèmes en prose, une sorte de micro journal d’instantanés et de pensées éparses.

Ce qui frappe d’emblée, c’est l’utilisation très particulière de la langue, de la syntaxe, de l’orthographe et de la typographie : l’absence de ponctuation, le surgissement des majuscules et de l’italiques, de vieilles formes comme hyver ou thrésor, de signes typographiques, comme l’esperluette ou un signe que je n’ai réussi ni à identifier ni à trouver dans mes répertoires de symboles (et que j’ai donc remplacé par (&) dans la citation). Tout concourt à créer un monde particulier et poétique, où les mots ont une place de choix.

Ce rapport à la langue, cette inventivité, m’ont intéressée. Mais. Malheureusement, je n’ai pas réussi à entrer dans l’univers de Jean-Paul Klée, et la porte de son manoir est restée obstinément fermée devant moi (je n’ai pas trouvé la clé). Trop sombre peut-être, trop âpre, trop loin du mien certainement, et je garde de cette lecture une sensation de profond ennui, mais pas cet Ennui spleenétique que j’aime assez, non, le vrai. Et c’est dommage…

Manoir des mélancolies
Jean-Paul KLEE
Andersen, 2014

9 comments on “Manoir des mélancolies, de Jean-Paul Klée

  1. J’hésitais aussi à rédiger mon avis car je n’ai pas, moi non plus trouvé la clé. Tu me rassures un peu.

    J'aime

  2. Bonjour,
    J’ai acheté le livre il y a 3 jours. J’ai eu l’occasion d’assister à une lecture de l’auteur qui m’a donné envie d’en savoir plus.
    L’auteur ayant un style très original, je pense que c’est un livre qui se lit lentement, tranquillement, pour être plus facilement intelligible.
    De part le manque de ponctuation, et des qq expressions particulières, je conçois que ce ne soit pas le genre de lecture accessible à tous. Pour ma part, j’ai trouvé cette lecture très agréable. Parfois touchant, parfois marrant (lorsqu’il parle des caravanes de fourmis présentes dans son lavabo…). J’ai bcp aimé.

    J'aime

    • J’en suis heureuses, il y a des choses intéressantes et c’est un auteur qui mérite de trouver un public, mais ce n’est pas du tout mon univers…

      J'aime

  3. L’extrait était joli pourtant… Mais pour moi aussi la poésie ou ça passe ou ça ne passe pas et je suis incapable de m’intégrer dans le texte…

    J'aime

  4. L’aspect formel est très fort dans ce petit livre, mais il m’a paru masquer quelque chose de finalement peu consistant… dommage! Je suis resté pour le moins dubitatif.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :