Elle lit des romans

L’œil du prince, de Frédérique Deghelt

oeil du princeOn appelle ça la fiction, les livres, le cinéma… Les histoires quoi ! Or ce n’est pas vrai. C’est bien là qu’est la vraie vie ; la vraie violence, le vrai destin, les vraies personnes qui ne font pas semblant d’être ballottées par l’existence sans rien y comprendre. La fiction, c’est plutôt ce que je vis moi : cette maison, cet environnement factice, mes parents-personnages, presque des caricatures, qu’on pourrait qualifier de mal pensés ou mal écrits si on les découvrait sur un écran ou dans les pages d’un livre. Mais c’est un scénario râté. Vivre avec eux manque de suspense.

L’oeil du prince, c’est dans un théâtre l’angle de vue permettant de visualiser la perspective du décor sans déformation ; c’est aussi la place d’où l’on voit le mieux le spectacle. C’est le point de vue que nous offre d’adopter Frédérique Deghelt dans son dernier roman, constitué de cinq histoires liées entre elles. Mais ça, seul le lecteur le sait…

1988, à Cannes. Mélodie a 17 ans et vient de brûler ses journaux intimes. Née dans une famille de bourgeois superficiels qui se désintéressent d’elle, elle est dotée d’une âme d’artiste et se bat pour concrétiser ses rêves. C’est l’année de la sortie du Grand Bleu, et pour la première fois elle va assister au festival de Cannes. Février 1964. Yann veut quitter New-York afin de ne plus subir le regard des autres. Sa vie vient d’être broyée, et il ne sait pas ce qui serait le plus lâche : en finir ou continuer à vivre. Seconde guerre mondiale, France. Deux résistants tombent amoureux par le biais de leur correspondance secrète. 1980, San Francisco. Le couple de Benoît bat de l’aile, et il comprend peu à peu que sa femme a un amant. De nos jours. Anna égraine ses souvenirs.

Il y a deux manières de lire ce roman : en ayant pris connaissance de l’arbre généalogique, ce qui permet d’avoir réellement ce point de vue omniscient sur la situation (ce que j’ai fait, j’étais trop curieuse), ou bien en découvrant peu à peu les liens existant entre les personnages. Quoi qu’il en soit, ce roman, admirablement construit, est d’une grande délicatesse : à la fois charnel et sensuel, comme sait si bien le faire Frédérique Deghelt qui sait poser les mots sur le désir, le plaisir, l’amour, tendre et bouleversant, il nous entraîne dans ce qui est finalement la vie : l’amour et le désamour, les joies et les chagrins, les bonheurs et les tragédies, les liens qui se font et se défont entre les êtres. Le destin, le hasard et les coïncidences. Tous les personnages, à leur manière, sont attachants, et c’est un vrai plaisir de les voir évoluer, parfois dans la lumière de l’avant-scène, parfois au loin, presque dans l’ombre.

C’est vraiment un très joli roman que nous offre là Frédérique Deghelt, et je le conseille sans réserve !

L’oeil du prince
Frédérique DEGHELT
J’ai Lu, 2014

challengerl201415/18
By Hérisson

25 comments on “L’œil du prince, de Frédérique Deghelt

  1. Et voilà, ma liste s’allonge… 🙂

    J'aime

  2. suite au conseil d’une blogueuse mais je ne sais plus laquelle, je l’ai lu sans lire l’arbre généalogique avant et cela m’a bien convenu

    J'aime

  3. milleetunefrasques

    Lecture prochaine pour moi. j’espère aimer aussi 😉

    J'aime

  4. Ouhh voila un livre et une chronique qui donne tres envie! Merci!

    J'aime

  5. Ma prochaine lecture après « le royaume ». En lisant ton billet puis le com’ de Sandrine je ne sais plus si je dois lire l’arbre généalogique avant ou pas. Peut-être pas ?

    J'aime

  6. Ravie de lire qu’il t’a plu aussi ! Moi, j’ai préféré proposer de le lire en oubliant l’arbre généalogique… Mais chacun fait comme il veut !

    J'aime

  7. Décidément, tous les romans de Frédérique Deghelt valent le détour! Je me plongerai avant celui-ci dans Les brumes de l’apparence qui a l’air tout aussi bien.

    J'aime

  8. C’est un auteur que j’aime vraiment beaucoup et tu me tentes vraiment beaucoup !

    J'aime

  9. tu es convaincante même si je n’ai pas tellement aimé le seul livre que j’ai lu de l’auteur.

    J'aime

  10. Il va falloir que je découvre cet auteur, très apprécié de la blogosphère !

    J'aime

  11. Et moi je m’ennuie, je m’ennuie… Alors que j’avais eu un coup de coeur pour « La grand-mère de Jade » et que j’avais vraiment envie de l’aimer… 😦

    J'aime

  12. Depuis le temps que je dois la découvrir, je pense que ce sera avec celui-ci ! Ma LAL ne te remercie pas ! 😉

    J'aime

  13. Ping : L'œil du prince, Frédérique Deghelt | Bric à Book

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :