La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, de Philippe Delerm

La première gorgée de bièreC’est bon, la vie au conditionnel, comme autrefois, dans les jeux enfantins : « On aurait dit que tu serais… » Une vie inventée, qui prend à contre-pied les certitudes. Une vie presque : à portée de la main, cette fraîcheur. Une fantaisie modeste, vouée à la dégustation transposée des rites domestiques. Un petit vent de folie sage qui change tout sans rien changer…

Ce livre est sans doute un de ceux que j’ai le plus offerts. Parce qu’il porte avec lui une promesse de joie et de légèreté, une simplicité lumineuse, un attachement viscéral à la vie et à ses petits bonheurs. Ce que l’on a envie d’offrir aux gens que l’on aime.

La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, c’est l’éloge de l’hédonisme. Par petites touches, Delerm s’attache aux moments de plaisirs du quotidien. Plaisirs des sens, dont aucun n’est oublié : les goûts, les couleurs et les lumières, les sons, les parfums, les sensations tactiles. Parfois ils se mélangent dans une explosion synesthésique, d’autres fois non, on profite de chacun. Comme une petite madeleine, les petits instants de joie pure s’égrainent et éveillent des souvenirs heureux. La première gorgée de bière. Savourer un croissant sur le trottoir. Cueillir des mûres. Rouler sur l’autoroute, la nuit. Manger un banana-split. Prendre un Porto. Lire sur la plage. Plonger dans un kaléidoscope. Jouer à la pétanque.

L’écriture précise de Delerm, attentive aux détails, aux plus petites choses, parvient parfaitement à rendre l’épaisseur de l’instant. Et cette période de morosité, cela fait un bien fou de se replonger dans cette invitation à la quiétude !

La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules
Philippe DELERM
Gallimard, 1997

(Lu par quelqu’un récemment, qui m’a donné envie de le relire, mais je ne sais plus qui… signalez-vous en commentaires)

28 commentaires

  1. Bonjour et merci
    à cette cadence je ne tarderai pas à avoir une PPAL ( petite pile à lire ) 😉
    Excellente note qui donne envie , vraiment …

    J'aime

      1. Reçu; lu dans l’avion; ce tout petit livre ne mérite pas un qualificatif aussi fort que  » magnifique  » …anayway ! les gouts les couleurs …
        En tout cas l’auteur n’est pas ennuyeux ! Bonne journée

        J'aime

  2. Thank you! I bought this book in the summer of 2002 when I was studying in Tours. I had forgotten about it and this evening have found it again and will re-read it. Exactly the right book as the first chill of autumn sets in.

    J'aime

  3. Je ne sais si les plaisirs de lecture que je donne sont minuscules ou non. Voyez mes poèmes sur
    Poetica.fr Voyez ma bio sur Wikipedia. A vous d’en décider, Cordialement
    Esther Granek

    J'aime

  4. Dans la famille Delerm, décidément…
    Le lien de ton article traîne dans ma boîte mail depuis des mois, c’est donc un petit plaisir de l’avoir enfin ouvert.
    Ce livre m’attire beaucoup : une volonté de connaître Delerm père d’abord, et puis la beauté du titre et toutes les promesses de petits plaisirs magiques dont le livre semble regorger.
    Merci pour cet article ☼

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.