La forêt des brumes, de Syrano

forêt des brumesNotre monde, c’est un endroit fragile et solide à la fois. C’est l’espérance et la crainte. C’est l’équilibre et le vertige. Notre monde est profondément terré aux confins de votre imagination et nous, nous ne sommes jamais loin lorsque vous vous assoupissez. Nous vous assistons lorsque tout s’éloigne et que le sommeil l’emporte sur vos jours. Nous sommes là au moment où vous basculez. Nous sommes la lueur rassurante pendant la nuit sans lune ou votre fascination pour l’obscurité. Nous sommes des pensées endormies. Nous sommes… des songes.

Aujourd’hui, ce n’est pas à une simple lecture que je vous invite, mais à un véritable voyage. Un voyage au pays des rêves…

Pitre et Igor sont deux petits songes qui travaillent comme techniciens de surface dans l’usine à rêves. Personne ne fait trop attention à eux. Mais lorsque Chester, le maître de la contrée des cauchemars, de l’autre côté de la forêt des brumes, commence à corrompre tous les rêves, c’est eux qui sont choisis pour aller sur la Lune chercher Pierrot, le seul qui sache traverser la forêt…

Conte initiatique dont l’univers n’est pas sans rappeler celui de Tim Burton ou de Caro et Jeunet, avec ses personnages étranges et un peu monstrueux, La forêt des brumes propose une jolie réflexion sur les rêves et leur rôle dans l’imaginaire : si tous les rêves devenaient des cauchemars, si la peur envahissait tout, ce serait alors la mort du désir, de la création, et du bonheur. A la fois triste, mélancolique, un peu effrayant, mais aussi drôle et poétique, ce petit livre est une très jolie découverte qui nous plonge dans un univers onirique et personnel. Et il nous y plonge totalement : le CD qui l’accompagne, constitué de musiques originales composées également par Syrano, permet de s’immerger totalement dans ce monde un peu étrange, et je dois dire que j’ai vraiment aimé ces créations qui correspondent parfaitement à l’ambiance du roman, à la fois gai, avec des sons un peu tziganes qui donnent une impression de fête foraine, et mélancolique, avec des musiques plus inquiétantes. Enfin, le livre est également accompagné d’illustrations, elles aussi de l’auteur.

Artiste complet, Syrano fait tout, et avec talent, et je ne saurais trop vous encourager à le découvrir, si ce n’est déjà fait.

La Forêt des brumes
SYRANO
L.d.d.Z, 2014 

5 réponses sur « La forêt des brumes, de Syrano »

  1. Ping: Entretien avec… Syrano | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.