Elle lit des romans

Louise, de Julie Gouazé

LouiseLouise s’accroche au malheur de l’autre, elle y plonge. Pour ne pas voir celui qu’elle a sous les yeux, dans sa propre maison. Au lieu de s’envoler pour rire, chanter, danser, Louise s’évade pour aller contempler une autre détresse. Impossible de faire autrement. Se distraire aurait été indécent. Louise en veut toujours plus. Elle doit s’enfoncer plus loin. Pouvoir revenir de tout. Avoir son malheur à elle. Marre d’être un soleil. Elle veut du noir, de la douleur, du malheur.

Lorsque j’ai vu Gilles Paris en juillet, il m’a parlé avec beaucoup d’émotion de ce roman, dont il a fait un coup de cœur. Cela tombait bien : je l’avais déjà repéré, et ses mots n’ont fait que me donner encore plus envie de découvrir ce premier roman écrit par Julie Gouazé.

Louise n’a pas tout à fait 18 ans, elle est à la veille de passer son bac. Elle devrait être insouciante et joyeuse comme toutes les jeunes filles de son âge, mais sa soeur Alice, partie depuis plusieurs années, vient de revenir vivre dans la maison familiale avec son petit garçon. Alice est alcoolique, et les parents s’occupent d’elle, s’inquiètent pour elle. Alors Louise ne s’autorise pas à vivre sa propre vie, à prendre son envol, à grandir.

Pour un premier roman, Louise est une vraie réussite. Le style de Julie Gouazé est vif, incisif, les mots sonnent juste, les phrases courtes et percutantes sont comme autant de coups de poing pour rendre d’autant plus marquante cette fable sur le passage à l’âge adulte, servie par un récit non linéaire mais fait d’instantanés sur la vie de Louise aux divers âges de sa vie. Ce n’est pas une histoire très gaie : l’histoire de Louise est faite de beaucoup de désespoir et de violence, de tristesse et de renoncements, l’alcoolisme, décrit avec beaucoup de justesse et de pudeur, semble noyer toute joie de vivre, le SIDA plane comme une ombre sur cette génération qui est aussi la mienne. Une histoire très dure donc, le récit nous happe et nous entraîne en enfer, mais une histoire très émouvante, dont il sort, tout de même, la lumière de la rédemption !

Incontestablement, Julie Gouazé est un auteur à suivre !

Louise
Julie GOUAZÉ
Leo Scheer, 2014

challengerl201411/12
By Hérisson

10 comments on “Louise, de Julie Gouazé

  1. Ouh là, grosse tentation…!!!

    J'aime

  2. j’ai beaucoup aimé,il est très réussi je trouve.

    J'aime

  3. Je note, ça a l’air très beau !

    J'aime

  4. rien à rajouter…un coup de coeur pour moi!

    J'aime

  5. Ping : Les matchs de la rentrée littéraire Priceminister : le retour | Cultur'elle

  6. Ping : Les Corps de Lola, de Julie Gouazé | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :