Elle se fait des films

Neverland, de Marc Forster

Finding NeverlandVous nous avez appris que pour changer les choses, il suffit de les croire différentes.

Londres me manque déjà. Alors, quoi de plus logique que de revoir un film qui se passe à Londres, et en particulier celui-là, moi qui tant de fois me suis retrouvée sur les traces de John Matthew Barrie, le papa de Peter Pan ?

Londres, début du XXème siècle. Alors que sa dernière pièce est un échec et son mariage un naufrage, J. M. Barrie fait la connaissance, en promenant son chien dans Kensington Gardens, de la famille Llewelyn Davis. Veuve, Sylvia élève tant bien que mal ses quatre fils, avec lesquels Barrie se lie d’amitié, et qui lui inspirent son chef-d’oeuvre : Peter Pan.

Bien que basé sur la vie de Barrie, le film prend beaucoup de libertés avec les faits : en réalité, il a d’abord rencontré les enfants, puis Mme Davis lors d’une soirée, et elle n’était pas encore veuve à l’époque. De plus, le choix de Johnny Depp est un peu une escroquerie, attendu que Barrie était tout sauf beau, ce qui n’enlève rien à son génie, mais enfin tout de même. C’était la minute fact checking, puisque c’est à la mode.

Il n’empêche : ce film est un petit bijou de beauté mélancolique, qui nous entraîne dans les arcanes de la création littéraire : petit à petit, on voit comment l’histoire de Peter Pan se construit à partir de petits détails, de petits faits du quotidien. Barrie est complètement fantasque, il aime jouer avec les enfants parce qu’il est, lui-même, encore un enfant, qui essaie de se comporter en adulte mais n’y arrive pas toujours, comme son héros finalement, qui a donné son nom au syndrome de Peter Pan, dont était sans doute atteint Barrie lui-même. Mais c’est surtout un film sur la force de l’imagination et des rêves. Croire que l’on peut changer les choses en les imaginant différentes.

Un film triste, ô combien, dont la fin me fait pleurer, mais un film magnifique.

Neverland
Marc FORSTER
2005

8 comments on “Neverland, de Marc Forster

  1. Très beau film, vraiment très émouvant (moi aussi j’ai chialé) et avec un Depp et une Winslet impeccables.

    J'aime

  2. je crois que je ne l’ai jamais vu… A voir donc, et je suis certaine que mon petit garçon adorerai connaitre un peu de l’histoire du papa de Peter Pan !

    J'aime

  3. Je ne l’ai pas vu ce film mais visiblement à ne pas louper.

    J'aime

  4. Vu il y a longtemps, j’avais un peu moins adhéré que toi. Il faut que je le revois !

    J'aime

  5. Ping : Peter Pan, de P. J. Hogan | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :