On aurait dit une femme couchée sur le dos, de Corine Jamar

On aurait dit une femme couchée sur le dosCe n’est peut-être pas un hasard si c’est en Crète, qui a donné naissance à tant de tragédies, que ma mère a décidé de vivre.

Une plage crétoise. Une petite cantine pour touristes qui, après des début difficiles, jouit d’un certain succès. Un mari beau à se damner, fier et aimant. Cela ressemble au bonheur, pour Samira. Mais, telles les Erinyes, le poids du passé pèse sur elle.

Voilà un roman qui donne tout simplement envie de sauter dans le premier avion en partance pour Héraklion (ou, plus économique, de revoir Zorba le Grec). Surtout quand on le lit tranquillement sur son hamac et qu’on se prend une averse sur la tête*. Le soleil, la mer, les rochers, tout cela donne bien une idée du paradis, surtout que l’écriture subtile de Corine Jamar nous permet d’accéder à tout un univers sensoriel : les bruits, les couleurs, les odeurs, les goûts, tout est décrit au point que l’on a l’impression d’y être. Mais là n’est pas le seul intérêt du roman : l’auteur choisit un lieu chargé de contrastes, terre où se rencontrent les traditions et la modernité, et met en place un récit qui, imprégné de mythes et déployant les procédés de la tragédie grecque, nous parle du monde d’aujourd’hui, et d’une femme d’aujourd’hui, qui cherche à faire la paix avec elle-même et avec son passé. Samira est vraiment un personnage touchant, avec ses failles et ses forces, ses interrogations et ses doutes, ses espoirs et ses peurs. A ses côtés, toute une galerie d’autres personnages forts donnent au roman une vraie présence, et permettent d’aborder des thèmes centraux comme l’amour, l’amitié ou la famille.

Une très jolie découverte donc que ce roman à la fois léger et profond !

Lu par Paikane

On aurait dit une femme couchée sur le dos
Corine JAMAR
Castor Astral, 2014

challengerl20148/12
By Hérisson

* Du coup je considère que même si ça n’a pas été filmé, vu le nombre d’averses que je me suis prises cet été, j’ai participé au Ice Bucket challenge !

6 réponses sur « On aurait dit une femme couchée sur le dos, de Corine Jamar »

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.