Elle lit des romans

La Fractale des raviolis, de Pierre Raufast

Fractale des raviolisJe comprends qu’un homme puisse sauter une femme par dépit, par vengeance, par pitié, par compassion, par désœuvrement, par curiosité, par habitude, par excitation, par intérêt, par gourmandise, par nécessité, par charité, et même parfois par amour. Par inadvertance, ça non. Pourtant, ce substantif vint spontanément à l’esprit de Marc, lorsque je le pris sur le fait avec sa maîtresse.

On ne saurait trop surestimer l’importance d’un titre bien choisi pour attiser la curiosité du lecteur et a fortiori du blogueur faisant son marché de Rentrée Littéraire. Il est en effet fort probable que s’il avait porté un titre moins percutant, ce roman n’aurait pas attiré plus que ça mon attention. Mais là. Fractale ? Raviolis ? L’alliance inattendue des deux termes disparates m’a laissée pantoise, et à ce stade, je voulais bien sûr en savoir plus…

Lassée de son mari infidèle qui la prend pour une poire, une femme a décidé de l’empoisonner avec un plat de raviolis. Mais les choses ne se passent pas comme prévu. Pendant la seconde où elle doit décider comment réagir, elle pense à une histoire où sont père à fait preuve d’une surprenante réactivité, racontant à son tour une histoire dans laquelle on raconte une histoire etc. On croise alors, chemin faisant, un jeune garçon doté de la faculté de voir les infrarouges, un artiste qui peint des vierges impossibles à photographier, un écrivain obsédé par les taupes qui détruisent son jardin, et toute une farandole d’autres figures.

C’est juste brillant et vertigineux. Tout le roman, finalement, est une gigantesque digression du récit cadre dans lequel une seconde élastique s’étire à l’infini, enchaînant les histoires sur un mode croit-on marabout de ficelle mais qui au final se clôt en poupées gigognes, et qui n’est pas sans rappeler le Calvino de Si par une nuit d’hiver un voyageur. Chaque histoire a son unité, et pourtant elles sont reliées, parfois on revient en arrière pour retrouver la suite des aventures d’un personnage, et si le lecteur croit parfois se perdre, l’auteur, lui, maîtrise sa narration de bout en bout, et l’ensemble retombe sur ses pieds, parfaitement en équilibre quoique de manière inattendue. En chemin, l’auteur questionne le monde et sa représentation, et fait preuve d’une véritable jouissance à raconter…

Bref, un premier roman qui mérite d’être remarqué, drôle, original et bien écrit !

La Fractale des raviolis
Pierre RAUFAST
Alma, 2014

challengerl20144/6
By Hérisson

45 comments on “La Fractale des raviolis, de Pierre Raufast

  1. keisha41

    Tu penses bien que j’ai flashé sur ce titre bien avant de l’avoir lu, mon avis paraîtra lundi, aujourd’hui c’est un autre de la rentrée, je dois être organisée.
    Tout à fait d’accord avec toi, ces raviolis sont à déguster (sans modération)

    J'aime

  2. Je suis moins enthousiasme que toi…( billet à venir)

    J'aime

  3. le titre me percute moi aussi, et s’inscrit sur ma liste des « tiens, ça pourrait être sympa à lire »…. 😉

    J'aime

  4. Effectivement, le titre est attrayant. J’ai l’impression que la mode est à la « fantaisie » chez nos romancier. Ca me plaît!

    J'aime

  5. Ah ah, moi aussi le titre a attiré mon oeil, le thème moins, mais si c’est bien fait …

    J'aime

  6. Aaaaahhh ! Je note ! Je signe tout de suite pour ce genre de premier roman un peu « en marge » moi !

    J'aime

  7. Je note… ton post donne envie de le lire ce bouquin !!!

    J'aime

  8. Je note je note je note. Définitivement je note. J’aime ton billet, j’aime l’extrait, j’aime les textes qui s’imbriquent les uns dans les autres !
    Merci pour la découverte 🙂

    J'aime

  9. Le titre aurait plutôt eu tendance à me rebuter, mais je suis séduite par ce que tu en dis ! Alors pourquoi pas !

    J'aime

  10. milleetunefrasques

    Il est sur ma PAL !!!

    J'aime

  11. Reçu ce matin, sera commencé dans la soirée. Je suis accro aux premiers romans et le titre m’a effectivement accrochée, prometteur d’un récit un brin déjanté… Chronique la veille ou le jour de la parution, j’espère qu’il me plaira autant qu’à toi ! Au plaisir de nos tribulations littéraires…

    J'aime

  12. C’est vrai que le titre est amusant et peut donner envie de se pencher sur le reste 🙂

    J'aime

  13. Pas trop attirée par le titre ( trop mangé de raviolis). Mais après ton billet pourquoi pas.

    J'aime

  14. geraldinecoupsdecoeur

    Déjà 4 sur 6 !!!! Bien intriguant ce bouquin. S’il croise mon chemin, je le chope !

    J'aime

  15. Pourquoi pas ? Je note !

    J'aime

  16. Ping : Les Amants spéculatifs, d’Hélène Risser | Cultur'elle

  17. Tu es très tentante !

    J'aime

  18. Ping : La Fractale des raviolis, Pierre Raufast | L'Equilibre des Coeurs

  19. pralineries

    La référence à Calvino achève de me convaincre : je vais aller voir de quoi il retourne !

    J'aime

  20. Ping : La Fractale des raviolis, Pierre Raufast | Bric à Book

  21. Ping : 68 premières fois | Cultur'elle

  22. Ping : La Variante chilienne, de Pierre Raufast | Cultur'elle

  23. Ping : La Fractale des raviolis – Pierre Raufast | Au milieu des livres

  24. Ping : La fractale des raviolis – Pierre Raufast | 22h05 rue des Dames

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :