Elle lit Elle lit des romans

[La valise de l’été] L’été des lucioles, de Gilles Paris

12087845416_89f4441676_oA part les nains, tout le monde peut grandir en taille. Ça, c’est ce que l’oeil voit. Mais grandir à l’intérieur, c’est plus compliqué.

Victor a neuf ans. Ses parents sont séparés : son père, photographe, est un grand enfant qui ne veut pas grandir, et sa mère, libraire et blogueuse, s’est mise en couple avec Pilar, une peintre, même si elle aime encore beaucoup le papa de Victor. Mais si Victor écrit dans un cahier un roman qu’il appelle L’Été des Lucioles,  ce n’est pas vraiment pour raconter les aléas de sa vie familiale, même s’il y a beaucoup à dire. Ce qu’il veut nous conter, c’est ce qui s’est passé cet été-là, autour du chemin des douaniers du Cap Martin…

Encore une fois, le talent de Gilles Paris pour nous faire voir le monde à travers les yeux et les paroles d’un enfant fait mouche. Ce conte initiatique, très drôle par moments, empreint d’une naïveté touchante, mais aussi par endroits émouvant et bouleversant, est à la fois rafraîchissant et divertissant, et profond. Autour des thèmes des secrets de famille, des drames du passé, il nous apprend, finalement, ce que c’est que de grandir, que ce soit pour un enfant, apte à voir encore la magie du monde, ou pour un adulte atteint du syndrome de Peter Pan. Flirtant avec le fantastique, le roman est avant tout onirique, d’une poésie et d’une tendresse absolue. Il se dévore en une demie nuit (à peu près), réveillant l’enfant qui sommeille en chacun de nous, mais pour mieux le mener aux rivages du monde des adultes.

Une très belle lecture que je vous conseille sans réserve !

L’avis de Géraldine

L’Eté des Lucioles
Gilles PARIS
Héloïse d’Ormesson, 2014

92737225_oBy Val

27 comments on “[La valise de l’été] L’été des lucioles, de Gilles Paris

  1. Je sens que les bonnes critiques sur ce livre vont pleuvoir aujourd’hui. Succès mérité

    J'aime

  2. Je suis toujours sceptique sur les livres dont l’enfant est le héros… La plupart du temps je les trouve « limité »…

    J'aime

  3. ça a l’air sympa. A voir!

    J'aime

  4. Déjà noté. Et le titre est beau.

    J'aime

  5. J’ai vu aussi l’avis enthousiaste de Jostein, je sens que je vais le noter si ça continue ! 😀

    J'aime

  6. Ping : L’été des lucioles – Gilles Paris | Sur la route de Jostein

  7. valmleslivres

    C’est noté. Ce livre a l’air de beaucoup plaire.

    J'aime

  8. Vite, vite, vite, je veux le lire !!!

    J'aime

  9. Oh, ça donne envie !

    J'aime

  10. geraldinecoupsdecoeur

    Beau billet pour une belle histoire !

    J'aime

  11. plus qu’entièrement d’accord avec vous !!!!!!!!!!

    J'aime

  12. Déjà noté. Il faudrait juste que ma PAL fonde un peu d’elle-même…

    J'aime

  13. Ping : L’été des Lucioles, Gilles Paris | Les Bavardages de Sophie

  14. Ping : La fille de Debussy, de Damien Luce | Cultur'elle

  15. Ping : Entretien avec… Gilles Paris | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :