Elle se fait des films

La Voleuse de livres, de Brian Percival

La voleuse de livresUne chose est sûre, vous allez mourir. Malgré tous vos efforts. Personne ne vit éternellement.

En temps normal, j’évite soigneusement les livres, films et autres documentaires qui ont trait de près ou de loin à la Seconde Guerre mondiale : je suis trop sensible, je peine ensuite à m’en remettre, je fais des cauchemars et toutes ces histoires horribles me font pleurer toutes les larmes de mon corps. C’est d’ailleurs bizarre, parce qu’il n’y a que ce thème-là qui me fait un tel effet, même si je pleure facilement : là, on est plutôt au niveau de la vraie crise d’angoisse. Il faudrait que je fasse des recherches sur mes vies antérieures, il y a peut-être une clé. Bref, malgré cela, ces jours-ci je me suis retrouvée coup sur coup face à un roman et un film traitant de cette période de l’histoire, et j’ai courageusement (sic) mis de côté mes peurs. Le livre, je vous en parlerai demain. Le film, c’est La Voleuse de livres, adapté d’un roman de Markus Zusak (que je n’ai pas lu).

C’est du point de vue de la mort, qui intervient occasionnellement en voix off, que nous suivons l’histoire de Liesel. Fille d’une communiste, elle est envoyée avec son frère chez de « bons allemands » afin d’y être élevée dans les valeurs du Reich. Son frère ne survit pas au voyage, et c’est donc seule qu’elle se retrouve chez ces inconnus qu’elle doit désormais appeler papa et maman. La maman, Rosa, semble de prime abord un peu brusque et bourrue, mais Hans, le père, parvient très vite à apprivoiser la fillette. Néanmoins, il va assez vite se rendre compte qu’elle ne sait pas lire, et il va lui apprendre et susciter chez elle une véritable passion.

C’est un très joli film, touchant et émouvant, qui a entre autres le mérite de s’intéresser au sort des Allemands durant cette période et de nous montrer comment ils ont vécu les événements. Car, on a tendance souvent à l’oublier, tous ne soutenaient pas aveuglément les horreurs commises par le régime hitlérien, eux aussi en souffraient, et eux aussi ont subi les bombardements. C’est aussi, bien sûr, un film sur la magie des mots et de la littérature, la magie de l’imaginaire, qui nous permet de nous échapper du réel lorsqu’il est trop sombre. Et puis, comme le film est plutôt pour un jeune public (enfin, pas trop jeune non plus), même si j’ai pleuré, les scènes ne sont pas insoutenables. Néanmoins, je n’ai pas plus que ça envie de lire le roman…

La Voleuse de livres
Brian PERCIVAL
2013

7 comments on “La Voleuse de livres, de Brian Percival

  1. je n’ai pas encore vu le film, mais j’avais beaucoup aimé le livre, qui lui nous emporte réellement avec Liesel, d’où quelques passages difficiles, qui m’ont marquée … je m’adresse à l’hypersensible qui sommeille en toi !

    J'aime

  2. valmleslivres

    Je n’avais pas été emballée far le livre, alors je passe.

    J'aime

  3. Bien aimé sans plus, autant le livre que le film.

    J'aime

  4. devenirecrivain

    Le thème me dit bien mais je préférerais lire le livre plutôt que de regarder le film. 🙂

    J'aime

  5. Ah la la , J’ai loué le dvd ( grâce à vous ) et j’ai bien aimé. Aucune raison de faire la fine bouche ( mais je ne lirai pas le roman )
    Une image de folie aux plans impeccables , cadrés . Un théme important, une histoire dans l’histoire ; une excellente bande son avec des mots qui claquent là ou il faut .
    On se retrouve sous le charme des acteurs et la petite Lisel nous touche par sa féminité/curiosité/volonté..Hans joue un père d’accueil à l’oeil humide de l’intérieur…
    Un excellent moment de cinéma

    J'aime

  6. J’ai adoré le film !!! Bien plus que le livre à vrai dire…

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :