Elle lit des nouvelles Elle lit en numérique

La stagiaire/Le Cadeau, de Christy Saubesty

La stagiaireA peine en eut-il franchi le seuil qu’il heurta de plein fouet la personne passant justement à cet instant, laquelle poussa un cri avant de s’effondrer sur les fesses dans une position fort peu avantageuse, sa jupe audacieusement retroussée haut sur ses cuisses légèrement écartées, les feuilles échappées du dossier de Miguel éparpillées un peu partout autour d’elle.

Depuis le temps que notre Noukette nationale nous parle de cette auteure, j’étais très curieuse de la découvrir, et comme ce mois-ci je me suis retrouvée inopinément en pénurie de lectures coquines, j’y ai vu l’occasion ou jamais, et j’ai choisi une nouvelle un peu au hasard. Enfin, deux nouvelles pour être exacte.

La stagiaire raconte l’histoire pimentée d’une jeune femme, Sandra, qui, non seulement est en retard pour son premier jour de stage, mais encore se trompe carrément d’endroit. Face à elle, Miguel, le chef du marketing, sait très bien qu’elle n’a rien à faire là, mais il est bien décidé à profiter de la situation.

Dans Le Cadeau, nous faisons la connaissance de Dylan, un jeune garçon qui fantasme sur la copine de son frère, chez qui il vit. C’est bientôt son anniversaire, et il rêve d’un cadeau un peu spécial.

De manière générale, je dirai que Christy Saubesty écrit très bien, sans vulgarité, que ses histoires ne manquent pas d’imagination ni d’une certaine dose d’humour, ni bien sûr de piquant, au sens érotique du terme. Après, ces deux nouvelles n’ont pas eu le même effet sur moi. J’ai adoré la première, dans laquelle les personnages ne s’embarrassent pas de considération oiseuses telles que « on se connaît depuis 5 minutes », « il est le boss et elle la stagiaires », « un bureau est plutôt fait pour travailler ». Non, ils vont droit au but, pour notre plus grand plaisir. Rapidité, efficacité. Par contre, la deuxième, pas du tout en phase avec mon imaginaire fantasmatique, m’a laissée de marbre : l’histoire d’un puceau de vingt ans qui fantasme et plus si affinités, ça n’a guère de quoi m’émoustiller.

Quoi qu’il en soit, je suis ravie de cette découverte, et je n’hésiterai pas à l’occasion à découvrir d’autres textes de Christy Saubesty !

La Stagiaire/Le Cadeau
Christy SAUBESTY
Numeriklivres – Sextasy, Mai 2012

Lu par Noukette

Mardi-c-est-permisBy Stephie

6 comments on “La stagiaire/Le Cadeau, de Christy Saubesty

  1. Une auteure à découvrir pour un instant de légèreté si je comprends bien ! 😉

    J'aime

  2. milleetunefrasques

    Je les lirai, en tout cas 😉

    J'aime

  3. Ping : Le premier mardi, c’est permis (39) – Mille et une Frasques

  4. La deuxième est moins bien c’est sûr… Mais pour le reste, fonce, c’est toujours aussi « agréable » à lire…! :-p

    J'aime

  5. Ping : Le feu de la passion, de Christy Saubesty | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :