Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais

FigaroJe lui dirais… que les sottises imprimées n’ont d’importance qu’aux lieux où l’on en gêne le cours ; que sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ; et qu’il n’y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits.

L’été est pour moi l’occasion de me replonger dans les classiques que j’ai en vue d’étudier avec mes élèves. Je ne serai jamais lasse de Dom Juanmais j’avais tout de même envie de changer, et comme j’avais interrogé avec beaucoup de bonheur sur cette pièce pendant les oraux de l’EAF, mon choix s’est porté sur elle, avant même que je ne me retrouve à citer Figaro dans tous les médias de la planète (même au Figaro, tant qu’à faire).

Figaro doit se marier. Mais le comte, déjà fatigué de sa femme, a décidé de rétablir de manière non officielle le droit de cuissage qu’il avait pourtant aboli, et se lance donc à l’assaut de Suzanne, la promise de son pourtant fidèle valet. Mais on connaît Figaro : il ne se laissera pas faire !

Véritable comédie enlevée dans laquelle ne manquent pas les scènes dynamiques à mourir de rire, Le Mariage de Figaro est surtout une satire sociale d’une férocité assez éblouissante. Beaumarchais, c’est la révolution en marche. Tout y passe : l’aristocratie, la censure, la justice, et surtout la place des femmes dans la société ; car il faut le souligner : dans cette pièces, finalement, ce sont les femmes qui mènent le jeu, beaucoup plus que Figaro lui même, de Marceline et son réquisitoire violent contre l’attitude des hommes (passage censuré par les comédiens) aux tours de passe-passe de Suzanne et de la comtesse décidée à reconquérir son mari. Et quel mari ! J’avoue, à mon humble honte, avoir un faible pour le comte, alors qu’il est dans cette pièce parfaitement odieux, d’un orgueil monstrueux, à la fois infidèle et jaloux, de mauvaise fois, et totalement tyrannique… mais je crois que c’est ce qui le rend, justement, si intéressant !

Bref, une pièce totalement jouissive, que j’ai eu beaucoup de plaisir à relire !

6 réponses sur « Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais »

  1. Jeanmi

    Ce Beaumarchais là fût le premier impertinent à écrire avec du vitriol, il déstabilisa un plus un régime arrivé en fin de vie. En cela il fût un révolutionnaire au même titre que Robespierre…

    J'aime

  2. clarahbt

    Quand ton article est paru, ça m’a rappelé que je devais peut-être me bouger et achever au moins le premier livre de ma liste de lecture estivale… Et je l’ai enfin fini, en partie grâce à toi ! 😛 J’ai souvent du mal à lire une pièce de théâtre d’une traite. Bref, ce que je retiens de cette pièce, c’est en effet la « victoire » des femmes sur le jeu des hommes, la peinture globale de l’époque, et l’humour de cette pièce (qui a pourtant tous les éléments de la tragédie à la base).
    Et dès que j’ai commencé à lire cette pièce, ça m’a évoqué celle de Musset « On ne badine pas avec l’amour ». J’ai préféré celle de Beaumarchais à celle de Musset, peut-être parce que après Lorenzaccio, j’avais été un peu « déçue » par On ne badine pas, ou peut-être parce que j’ai trouvé plus de finesse dans la satire sociale qu’est « Le Mariage de Figaro ».
    Bref, et comme ce que j’aime surtout dans le théâtre c’est les représentations, j’ai trouvé une adaptation des années 60 et une plus récente. Je ne sais pas si tu les as vu, je compte les regarder dans la soirée, je t’en donnerais des nouvelles.
    Tout ça pour ça, faudrait que j’arrête d’être aussi bavarde x)
    A bientôt, Clara

    J'aime

  3. Ping: Le Mariage de Figaro, de Beaumarchais | Déambulations chimériques

  4. Ping: Pierre et Jean, de Guy de Maupassant | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.