Elle lit des romans

Le Garde du coeur, de Françoise Sagan

Le garde du coeurAh ! Je ne dirai jamais assez les charmes de la vie quand on l’aime. La beauté des jours, le trouble des nuits, les vertiges de l’alcool, ceux du plaisir, les violons de la tendresse, l’excitation du travail, la santé, cet incroyable bonheur de se réveiller vivante, avec tout ce temps devant soi, toute cette gigantesque journée offerte avant que le sommeil ne vous fige à nouveau dans une pose mortelle, sur l’oreiller. Jamais je ne remercierai assez le ciel ou Dieu ou ma mère de m’avoir mise au monde. Tout était à moi : la fraîcheur des draps ou leur moiteur, l’épaule de mon amant près de moi ou ma solitude, l’océan bleu et gris, la route américaine, lisse, glissante jusqu’aux studios, les musiques de tous les postes et le regard de Lewis, implorant.

Bonjour Tristesse est sans doute l’un des romans que j’ai le plus relus dans ma vie. Malgré cela, ou plutôt à cause de cela, je n’avais jusqu’à présent jamais rien lu d’autre de Françoise Sagan, par peur d’être déçue et de ne pas y retrouver la magie contenue dans son premier roman. Mais l’autre jour, je suis tombée par hasard sur ce volume, dans un bac de livres d’occasion, j’ai aimé le titre et je me suis dit qu’il était temps…

Dorothy Seymour, la narratrice âgée d’une quarantaine d’années, est scénariste à Hollywood. Une nuit que son ami et futur amant Paul Brett la raccompagne chez elle, ils évitent de peu de renverser un jeune homme qui s’est jeté sous les roues de la voiture. Comme il est blessé, Dorothy décide de l’accueillir chez elle le temps de sa convalescence…

Totalement rocambolesque et assez immoral (mais pas pour les raisons que l’on pourrait croire en lisant le résumé…), ce roman est un vrai délice, langoureux et mélancolique comme la musique d’un violon, et en même temps grinçant, souvent drôle (mais un humour noir) et un peu effrayant. Et j’y ai retrouvé ce que, pour moi, incarne Françoise Sagan : une vision hédoniste de l’existence, une volonté de profiter de tous les plaisirs qu’elle offre même les plus simples, quelque chose de charnel et vertigineux. Ce que j’appelle la vie inimitable…

Le Garde du coeur
Françoise SAGAN
Julliard, 1968 (Livre de poche, 1973)

12 comments on “Le Garde du coeur, de Françoise Sagan

  1. Bonjour Tristesse n’est pas mon préféré, j’avais adoré celui-ci mais pas autant que « Des bleus à l’âme »… La formule « petite musique » a été trouvée pour Sagan, c’est elle qui est inimitable !!! 😉

    J'aime

  2. « Des bleus à l’âme » m’a beaucoup plu! Hâte de lire « Le garde du coeur »! Merci!

    J'aime

  3. Je ne connaissais pas ce titre. Voilà longtemps que je n’ai lu un roman de Sagan, tiens !

    J'aime

  4. Oh, là, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas lu Sagan (Bonjour tristesse et Des bleus à l’âme), pourquoi pas m’y remettre avec celui-ci, il me tente

    J'aime

  5. geraldinecoupsdecoeur

    Je ne sais pas si je suis objective, mais je pense qu’on ne peut pas être déçue par un livre de Sagan !

    J'aime

  6. Ping : Sagan, de Diane Kurys | Cultur'elle

  7. J’avais adoré « Bonjour Tristesse » mais ne savait que choisir parmi la bibliographie de F. Sagan sans risquer d’être déçue. J’avais alors lu votre article et quelques jours après je tombais sur cette même édition du « Garde du Coeur » chez un bouquiniste. Il était resté jusqu’à aujourd’hui dans ma bibliothèque. Et voilà : coup de coeur. Peut-être davantage que « Bonjour Tristesse », je ne sais pas.
    Alors merci beaucoup !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :