Elle lit des romans

Meurtres au manoir, de Willa Marsh

meurtres au manoirEncore une fois, elle se tient ce matin au bout de l’allée, camouflée dans l’ombre. Elle fixe le manoir avec convoitise, avec avidité. Une ardente ambition émane de sa silhouette dense et concentrée. Un tintamarre grinçant accompagne la camionnette du laitier qui remonte la rue. La forme pivote promptement et se fond dans l’obscurité des bois.

Voilà encore un roman qui aurait pu rester longtemps dans ma PAL sans le très glorieux mois anglais. Ce qui, du reste, n’aurait pas été plus mal…

Clarissa, une londonienne célibataire, tombe amoureuse de Thomas, un jeune veuf, et de son manoir Tudor. Surtout du manoir, en fait. Ils ne tardent pas à se marier. Le problème ? Les deux vieilles tantes de Thomas, qui ont des plans tout tracés pour Clarissa, qui doit engendrer la future maîtresse du manoir, coûte que coûte…

Alors, je suis passée par plusieurs phases avec ce roman. J’ai d’abord été surprise : je m’attendais à un roman policier, dans le genre Agatha Christie, dans un manoir perdu dans la campagne, un truc très old school. Mais ce n’est pas de cela dont il s’agit : très vite, on se rend compte qu’on a plutôt affaire à un thriller tendance fantastique, dans lequel on croise des rites païens, une forêt enchantée, des potions magiques, des sorcières et des fantômes. Très shakespearien d’ailleurs, on se croirait parfois dans Macbeth. Soit : j’aime plutôt ce genre d’ambiance, et à ce stade j’étais plutôt séduite par l’idée. Mais j’ai très vite été prodigieusement agacée par la malhonnêteté idéologique qui sous-tend la narration. Evidemment, on a affaire à un roman manichéen, où les forces du Bien luttent contre les forces du Mal. Admettons, c’est le genre qui veut ça. Sauf que le problème est que tout, ici, est caricatural. Les forces du Bien, c’est le christianisme, en la personne de Megan, et les forces du Mal, le paganisme, en les personnes des deux vieilles tantes. Alors déjà, quand on connaît l’histoire et qu’on sait la violence avec laquelle les Chrétiens se sont comportés pour éradiquer le paganisme, on ne peut qu’être sceptique voire doucement rigoler devant la naïveté de l’enjeu. Mais lorsque les rites druidiques sont caricaturés et confondus avec des rites sataniques, montrant au mieux une incompréhension totale des choses, au pire une malhonnêteté manipulatrice, cela ne me fait plus rire du tout, et je m’insurge. Si c’est de l’ironie, je ne l’ai pas vue, désolée: j’ai essayé de prendre au deuxième voire troisième degré, mais je n’ai pas réussi.

Si l’on ajoute à cela que les personnages sont tous plus antipathiques les uns que les autres et manquent pour certains de la plus élémentaire cohérence, et que la fin est bâclée, je dis : à oublier !

Lu par Cathulu et d’autres, dont les avis me laissent penser qu’un truc m’a échappé, mais je ne sais pas quoi… tout le monde parle d’humour (pas vu)… je suis perplexe.

Meurtres au manoir
Willa MARSH
Autrement, 2012 (J’ai Lu, 2013)

mois anglaisBy  Cryssilda,  Martine et Lou

25 comments on “Meurtres au manoir, de Willa Marsh

  1. Ah, ça fait toujours bizarre de lire des avis enthousiastes et… incompréhensibles 🙂 Ça ressemble à du Harlequin amélioré, version celtique…

    J'aime

  2. keisha41

    Les autres romans de l’auteur me disent beaucoup (j’en ai lu un), mais je note qu’il faut éviter ce titre (pas trop mon truc non plus)

    J'aime

  3. devenirecrivain

    Dommage, en général j’aime bien les manoirs perdus au milieu de la campagne ! 😉

    J'aime

  4. Je m’attendais pour ma part à un roman proche de « Arsenic et vieilles dentelles » ! Je l’avais trouvé sympathique mais sans plus, rien de transcendant…

    J'aime

  5. estellecalim

    Je passe mon tour, j’ai toujours du mal quand il faut voir de l’humour sans que ce soit dit clairement.

    J'aime

  6. Ping : Billet récapitulatif du mois anglais 2014 | Plaisirs à cultiver

  7. Un thriller tendance fantastique, c’est tout ce que je déteste !

    J'aime

  8. Bon là j’en suis certaine ; je ne suis pas du tout tentée ;0)

    J'aime

  9. bon ben je connaissais pas…et c’est pas plus mal visiblement ;o)

    J'aime

  10. Alors, je ne fais que passer sans noter. Je suis ton avis.

    J'aime

  11. geraldinecoupsdecoeur

    Bon, manifestement, rien pour racheter ce roman, ni pour l’acheter ! Vive les économies !

    J'aime

  12. Lu uniquement un de l’auteure et j’avais bien aimé (Meurtres entre soeurs), acide à souhait !

    J'aime

    • Il est possible que l’autre me plaise, là c’est vraiment le traitement d’un sujet auquel l’auteure ne connaît visiblement rien qui m’a agacée

      J'aime

  13. chaplum2

    J’en ai lu deux de l’auteure que j’ai adoré. Je n’ai pas lu celui-ci mais il est dans ma PAL, donc je réserve mon jugement.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :