Elle lit des textes biographiques et autobiographiques

Ma vie en partage, de Martin Gray – Entretien avec Mélanie Loisel

Ma vie en partage Martin GrayJ’écris parce que le monde est incroyablement beau et étonnant. J’écris parce qu’il est si agréable de traduire en mots cette beauté et cette richesse de la vie.

Comme beaucoup, j’ai été bouleversée à la lecture d’Au Nom de tous les miens, texte dans lequel il racontait, avec l’aide de Max Gallo, l’enfer des camps et la perde de toute sa famille dans un incendie, après la guerre. J’étais donc assez curieuse de lire cet entretien, qui se veut un témoignage d’un survivant pour la jeunesse d’aujourd’hui.

Au début, j’ai été enthousiaste et émue, et ce dès l’avant-propos où Martin Gray nous livre une magnifique anaphore de « j’écris ». J’ai été touché par son récit du ghetto de Varsovie, du camp de Treblinka (et sa mise au point concernant les polémiques), de sa reconstruction et de la perte de la famille qu’il avait fondée. J’ai été touchée par son message humaniste de paix et d’amour.

Malheureusement, l’enthousiasme a rapidement fait place à l’ennui, et à l’agacement. L’ennui parce que la forme de l’entretien fait que le propos s’enlise très rapidement, tourne en rond, se répète, et c’est d’autant plus fâcheux que questions comme réponses sont extrêmement artificielles et manquent de spontanéité, d’autant que Martin Gray a la manie de l’anaphore, et que si c’est une figure intéressante à petite dose, au bout d’un moment, c’est insupportable. Mais ce n’est pas le plus grave : si au départ Martin Gray m’a touchée, donc, au fur et à mesure de l’avancée du texte je l’ai trouvé de plus en plus pontifiant et donneur de leçons, animé par l’esprit de sérieux, insistant à chaque page sur sa mission de témoin, et surtout, donnant son avis sur des sujets dont je n’ai toujours pas compris ce qu’ils faisaient là : je n’ai pas lu ce livre pour que Martin Gray m’explique ce que je dois manger, que c’est très mal de se lever tard et de se coucher tard parce qu’on ne vit pas au rythme du soleil (à ce moment le livre serait passé par la fenêtre si elle avait été ouverte), et blablabla sur la nature, les petits oiseaux et je ne sais quoi encore. Alors certes, le but est que Martin Gray nous livre son regard sur le monde contemporain, dont on est d’accord pour dire qu’il ne va pas super bien, et certaines de ses remarques ne sont pas dénuées de bon sens. Mais je ne crois pas que le fait de se lever tard soit pour grand chose dans l’écroulement du monde, et de manière générale j’ai trouvé Martin Gray assez réactionnaire.

J’aurais donc apprécié que Martin Gray reste dans son rôle de passeur de mémoire, et ne s’improvise pas coach en développement personnel dont je n’ai pas besoin, merci.

Donc je ne peux malheureusement pas conseiller ce livre, sauf si vous aimez qu’on se mêle de la manière dont vous menez votre vie, ce qui n’est pas mon cas. C’est dommage, parce qu’acheter ce livre est une bonne action (les droits d’auteurs de Martin Gray sont reversés à la fondation de France), mais bon. Si l’aspect témoignage vous intéresse, lisez plutôt si vous ne l’avez pas fait Au nom de tous les miens.

Ma vie en partage
Martin GRAY – Entretien avec Mélanie LOISEL
L’Aube, 2014

8 comments on “Ma vie en partage, de Martin Gray – Entretien avec Mélanie Loisel

  1. Oh la la! Qu’est-ce que j’ai pu l’admirer, cet homme, après avoir lu son livre « Au nom de tous les miens » ! Quel parcours de vie! Il a reconstitué une nouvelle famille avec le même nombre d’enfants après la disparition de sa première dans l’incendie. Peut-être que son radotage dans l’entretien en question tient à son grand âge?

    J'aime

  2. alexmotamots

    Je vais rester sur mon très bon souvenir de « Au nom de tous les miens ».

    J'aime

  3. geraldinecoupsdecoeur

    Il pleut, ma fenêtre est donc fermée, ce livre ne rentrera pas chez moi !

    J'aime

  4. GIULIANI

    Je ne suis absolument pas d’accord avec certains d’entre vous .

    Ce livre est un pur régal , empreint d’humanité , à l’image de Martin Gray .

    Je possede tous ces livres qui m’ont accopagnés tout au long de ma jeunesse .

    Pour cet ouvrage , le concept est bien vu car il s’agit pour la première fois d’un livre d’entretiens , les questions de Mélanie Loisel sont bien construites et pertinentes .

    Je ne peux que le recommander , comme moi , vous passerer un moment de bonheur de lecture .

    Cet homme explique le monde et le rend meilleur .ph

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :