Elle lit des romans

La mémoire du monde II, de Stéphanie Janicot

14104768504_08060ebba7_oBérit avait symbolisé l’alliance de mon peuple, qu’on appelait désormais les Juifs, avec Dieu, Shlomzion avait été le désir de vivre dans un monde en paix, une Jérusalem idéale, à laquelle j’avais renoncé, Soph et Sophia marquaient ma naissance en tant qu’être libre et indépendant. Ils étaient la philosophie de la Grèce comme ma maison d’Alexandrie. Mais Rome ? Qu’étais-je venue chercher à Rome ?

Fait assez notable pour être signalé, il n’aura pas fallu attendre trop longtemps pour pouvoir lire la suite de la formidable saga de Stéphanie Janicot qui, à travers son personnage d’immortelle, nous raconte l’histoire du monde.

Nous retrouvons donc notre juive errante là où nous l’avions laissée, à Alexandrie, élevant la petite Cléopâtre, avant de poursuivre son voyage dans l’espace et dans le temps pendant encore mille ans, jusqu’à Aliénor d’Aquitaine.

Il me semble que ce second tome gagne encore en profondeur par rapport au premier. Le voyage de Sophia (moi j’ai décidé de l’appeler Sophia) est toujours aussi fascinant, nous entraînant à Rome, en Gaule, en Judée, en Bretagne, et même en Chine et à Bagdad, à la rencontre des grands esprits qui ont façonné l’histoire de la pensée : Cicéron, Sénèque, Hipatie, Merlin, Avicenne. Elle apprend, tombe amoureuse parfois, et ses voyages lui permettent de mettre en évidence tous les ponts qui peuvent exister entre les différentes civilisations, et notamment la manière dont la pensée stoïcienne a marqué l’humanité bien au-delà de la Grèce ; cela, évidemment, ne peut que mener à une critique de l’intolérance religieuse, notamment celle des premiers chrétiens, avec des scènes à Alexandrie qui m’ont beaucoup rappelé La Malédiction d’Azazel. C’est aussi une réflexion profondément féministe : même si Sophia, au fil des siècles, fonde sa lignée sur les femmes, à qui elle confie des objets pour pouvoir les retrouver, le fait est que l’Histoire est faite par les hommes.

C’est donc absolument passionnant et instructif, même si certains point m’ont laissée un peu perplexe. Evidemment, le parti pris est celui de montrer l’histoire à travers le filtre d’une conscience, celle de Sophia, et c’est fascinant parce qu’on voit l’histoire autrement, certains événements prennent un autre sens voire se déroulent différemment de ce dont on a l’habitude, mais du coup cela conduit aussi parfois à des choix qui m’ont semblé bizarres. Tout d’abord, j’ai trouvé le traitement du personnage de Marc-Antoine assez sévère dans l’ensemble, alors que de l’autre côté le personnage d’Octave est un peu angélisé* : je veux bien que Marc-Antoine ait fait des choses pas nettes, mais Octave aussi, et il me semble par exemple que la propagande anti-Cléopâtre, visant à salir son nom dans l’histoire par le biais de Virgile, aurait mérité quelques lignes, d’autant que justement l’auteur s’attache à prendre le contre-pied des récits habituels. Idem concernant Jésus : l’idée est tout de même de montrer qu’il était aussi humain qu’un autre, en le rattachant à la lignée de Sophia ; mais dans ce cas, pourquoi ne pas faire usage de Myriam de Magdala, totalement (ou presque) oubliée ?

Bon, ce sont des points de détails, et je sais que normalement on n’a pas à critiquer les choix narratifs d’un auteur sous prétexte de « moi, j’aurais fait autrement », mais il me semble juste qu’à certains moments Stéphanie Janicot n’exploite pas à fond sa formidable idée de départ. Reste que ce roman est véritablement passionnant !

L’avis de Praline

La Mémoire du monde II
Stéphanie JANICOT
Albin Michel, 2014

* Le mot n’existe pas, je sais

2 comments on “La mémoire du monde II, de Stéphanie Janicot

  1. Emma C.

    Ah ben tiens ! 2 autres bouquins à mettre dans mon carton de l’été !
    J’ai fini maladie d’amour (bon, du déjà vu et il y a eu un film du même genre) et Mon nom est Dieu que j’ai trouvé excellent ! J’ai attaqué Le livre des Prophéties mais je regrette de en pas avoir les tomes/livres précédents…

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :