Elle se fait des films

Au bout du conte, d’Agnès Jaoui

au-bout-du-conteCe film est un tourbillon de réécritures et de références aux contes de notre enfance, et en bonne adepte du duo Bacri/Jaoui, je ne pouvais pas passer à côté.

Laura croit a 24 ans et croit encore au Prince charmant. Aussi lorsqu’elle rencontre Sandro, un jeune pianiste et compositeur, exactement comme elle l’avait rêvé, elle pense qu’elle a trouvé le bon, mais peu après elle rencontre aussi Maxime, un séduisant et ténébreux producteur de musique qui ressemble plutôt au grand méchant loup. Pierre, le père de Sandro, croise quant à lui à l’enterrement de son père Madame Irma, qui lui rappelle la date de sa mort prochaine — le 14 mars — qu’elle lui avait prédite quarante ans plus tôt, et cette idée se met à le hanter, alors qu’il est plutôt rationnel. Et Marianne, la tante de Laura, tente de vivre enfin indépendante après des années d’un mariage récemment rompu, mais sa fille Nina, chamboulée par ces changements familiaux, est attaquée de démangeaisons et se tourne vers Dieu…

Alors évidemment, avec Bacri et Jaoui (ils l’ont écrit à deux même si Jaoui l’a réalisé seule), on ne prend guère de risques de louper sa soirée (enfin, quand on aime, évidemment : il paraît que c’est très bobo, je n’ai jamais bien compris en quoi). C’est extrêmement bien fait, on se prend vite au jeu de rechercher les contes (certains sont très bien cachés) dans cette histoire très actuelle qui nous permet, aussi, de réfléchir à la vie, à l’amour, à la mort. Néanmoins, je n’ai pas eu de coup de coeur pour ce film, et je suis loin d’être d’accord avec ceux qui pensent que c’est, sinon le meilleur écrit par le duo, du moins l’un des meilleurs. C’est certes drôle, spirituel, mais je ne sais pas, il m’a manqué quelque chose pour être totalement conquise. En outre, j’ai trouvé le jeu d’acteur de Benjamin Biolay (désolée pour les fans) tellement désastreux que cela m’a un peu mise de mauvaise humeur.

Donc un film assez plaisant, mais sans plus, à réserver aux amateurs !

Au bout du conte
Agnès JAOUI
France, 2013

14 comments on “Au bout du conte, d’Agnès Jaoui

  1. Comme toi, il m’a manqué ce petit quelque chose… Mon préféré reste « Le goût des autres »…

    J'aime

  2. Malheureusement, je n’ai pas du tout accrochée alors que je me faisais une joie de le voir quand il est enfin passé à la télévision. Dommage !

    J'aime

  3. Ce cinéma est perçu comme bobo car il fait un peu plus réfléchir que la moyenne des films français. Mais tout ce qui n’est pas comédie est bobo quand il s’agit de films français. J’ai bien aimé ce film mais il n’est pas parfait c’est vrai.
    Je dois être sous le charme de Benjamin Biolay xd, je n’ai pas remarqué spécialement qu’il jouait mal.

    J'aime

  4. Je l’avais vu à sa sortie, j’avais passé un bon moment mais comme toi je ne trouve pas que ce soit le meilleur du duo.

    J'aime

  5. Je le retiens tout de même, par curiosité!

    J'aime

  6. J’avais bien aimé, sans doute pas le meilleur c’est sûr. Et la conclusion du film est plutôt…amère.

    J'aime

  7. J’avais beaucoup aimé, mais fan aussi du duo Bacri/Jaoui, suis-je encore objective ???!!!

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :