Elle lit Elle lit de la poésie

La Grande Vie, de Christian Bobin

13106749104_2889f3cb32_oCe qu’on appelle poète n’est qu’une anomalie de l’humain, une inflammation de l’âme qui souffre au moindre contact — même à celui d’une brise.

Avec Christian Bobin, j’étais restée sur un échec : après avoir été illuminée par Une petite robe de fêtej’avais été déçue par La part manquante, qui abordait des thèmes qui ne me touchaient pas. J’ai donc eu envie de retenter l’expérience Bobin, avec son dernier titre…

La Grande Vie, c’est une succession de moments de grâce, d’épiphanie, d’émotion pure, d’amour — de bonheur, peut-être. Comment voir la lumière dans les moments les plus sombres.

Et je suis ravie parce que j’ai retrouvé l’émotion qui m’avait saisie lors de ma découverte de l’auteur, qui possède ce talent extraordinaire de magnifier les plus petites choses et d’en tirer une poétique, qui se veut aussi éthique, de la joie. Magicien de l’image, il nous illumine par des pages magnifiques sur la lecture, sur les auteurs à qui il fait une véritable déclaration d’amour. Un poète qui s’adresse aux merles et aux petits chats, mais aussi à la mère disparue dans un texte à la fois déchirant et merveilleux. Il reste, ici et là, quelques traces de ce mysticisme chrétien qui me laisse froide, mais beaucoup moins marqué que dans La Part manquante, ce qui fait que j’ai pu apprécier ce textes à sa juste valeur, et que j’ai noté tellement de phrases qui ont fait écho en moi que lorsque je le feuillette, j’y vois le miroir de mon âme.

Un très beau texte, qui se déguste à petites gorgées !

La Grande vie
Christian Bobin
Gallimard, 2014

(18 commentaires)

  1. Je n’ai lu qu’un roman de Bobin (sur E. Dickinson) et j’avais beaucoup aimé sa poésie. Malheureusement, ma bibliothèque municipale ne possède aucun livre de Bobin!

    J'aime

  2. Voila un auteur que je suis entrain de découvrir..peut être me laisserai-je tenter par celui ci!. et je découvre aussi Philippe Besson dont j’aime beaucoup le style !Connaissez vous Marie Sizun? ça devrait vous plaire!

    J'aime

  3. Je vous recommande « Le très bas », qui m’a vraiment ému. C’est l’incroyable romance de la vie de François d’Assise. Je ne crois pas que le « mysticisme chrétien qui vous laisse froide » vous gênera dans cette histoire d’un saint. Peut-être au contraire !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s