Elle lit Elle lit des essais

L’Enigme Sacrée, de Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln

12720023985_ebdc701d5c_oComment d’ailleurs admettre que Jésus ait tout connu de l’expérience humaine s’il a ignoré deux de ses aspects essentiels, l’amour physique et la paternité ?

J’avais acheté ce petit ouvrage après ma lecture du Da Vinci Code, dont il constitue une des sources. J’avais en effet été tellement fascinée par le roman de Dan Brown et ses implications que j’ai même eu envie, à un moment, de faire ma thèse non sur le roman lui-même, mais sur certaines de ses idées. Et puis bon, j’ai changé d’avis, le temps a passé, et je n’ai jamais lu L’Enigme Sacrée. Et puis là, cette volonté de creuser certains faits, littérairement parlant cette fois, m’a poussée à le dépoussiérer. Je pense d’ailleurs que les événements actuels et la montée inquiétante du catholicisme intégriste ne sont pas innocents dans la naissance de ce projet iconoclaste. Mais on verra, restons sur l’essai en question.

Il s’agit d’une enquête, extrêmement précise et sérieusement documentée, qui prend sa source dans le mystère de Rennes-le-Château et le trésor de l’abbé Saunière, et remonte le fil de l’histoire jusqu’à Jésus, en passant par les Cathares, les Templiers, les Rose-Croix, les Francs-Maçons, les chevaliers de la table ronde, les rois Mérovingiens et bien sûr le Prieuré de Sion.

Evidemment, tout cela est passionnant. Tout d’abord d’un point de vue historique, puisqu’on aborde des pans de l’histoire qu’on ne voit qu’à l’école primaire, et je ne sais pas vous mais moi, je ne me souviens plus guère de Dagobert II, si tant est qu’on m’en ait parlé un jour. Mais bon, vous me direz, il suffit d’acheter un livre d’histoire. Il y a aussi toute une dimension informative sur l’hermétisme, l’ésotérisme, l’occulte. Mais allons donc plus loin : comme je l’ai dit, l’enquête est extrêmement documentée (et l’avantage avec internet, c’est qu’on trouve facilement les sources en question pour vérifier sans avoir à plonger dans les Enfers de la BNF), et le moins que l’on puisse dire, c’est que certains faits mis au jour sont extrêmement troublants : de manière méthodique et transdisciplinaire (ils font beaucoup appel à la littérature), les auteurs parviennent à mettre le doigt sur les incohérences du catholicisme ; incohérences dont j’étais bien consciente, raison pour laquelle je n’ai jamais adhéré à cette religion : il n’y a pas besoin d’être un grand herméneute pour se rendre compte que les quatre Évangiles dits canoniques sont en contradiction totale sur certains faits, ce qui est pour le moins gênant. Mais ça va mieux en le disant et le montrant clairement, d’autant que ce n’est pas le seul fait qui pose problème, et tout au long de l’histoire le Vatican a eu une attitude souvent troublante.

Bref, l’hypothèse est la suivante : les Évangiles nous mentent, au moins par omission. Le Christ et Marie-Madeleine étaient probablement mariés, et ont eu des enfants, dont les Mérovingiens sont les descendants. (Je vous la fait courte).

Hypothèse qui, personnellement, m’a toujours semblé des plus plausibles, d’autant que j’ai toujours été fascinée par le personnage de Marie-Madeleine.

Mais attention, ce n’est pas un essai à charge contre le christianisme : convaincant sans être dogmatique, l’ouvrage se propose avant tout de mettre le doigts sur les problèmes, poser des questions et émettre des hypothèses, parfois en proposant un déplacement de perspective intéressant (sur le Protocole des sages de Sion par exemple). Après, évidemment, il est difficile de lutter contre l’écueil de la théorie complotiste, et certaines hypothèses ne manquent pas d’être un peu capillotractées. De même, je ne suis pas très convaincue par les perspectives finales : selon moi, quand bien même on arriverait à prouver que le Christ a bien eu des descendants, et à retrouver les dits descendants, cela ne mènerait pas forcément à l’avènement d’une monarchie pan-Européenne comme semblent le penser les auteurs. Disons que ce n’est pas ça qui me transformerait en monarchiste…

En tout cas, c’est un essai qui mérite d’être lu, au moins pour information…

L’Enigme Sacrée
Michael BAIGENT, Richard LEIGH et Henry LINCOLN
Pygmalion/Gérard Watelet, 1983 (J’ai Lu, Aventure secrète, 2005)

6 comments on “L’Enigme Sacrée, de Michael Baigent, Richard Leigh et Henry Lincoln

  1. Da Veni Vedi Code

    Où vois-tu une montée inquiétante de l’intégrisme catholique ? La fréquentation des églises est en chute libre en France, cette religion est raillée à longueur de publications partout, et elle est par ailleurs la plus persécutée dans le monde sans que les fidèles d’ici ne bougent un orteil (pas plus que les autres citoyens). Ce n’est pas parce qu’à l’approche des élections le gouvernement serine « extrême-droite » sur tous les tons qu’il faut traduire « de Villiers et ses clones nous envahissent ».

    A part ça, il y a un truc que j’aimerais savoir : quand bien même on s’amuserait avec l’idée que Jésus ait eu un enfant avec Marie Proust, comment en vient-on à rêver qu’il soit l’ancêtre des rois mérovingiens ? Il n’aurait pas pu faire souche en Israël pour nous éviter l’invasion Arabe et les conflits subséquents ?

    Bises à toi, Pupuce.

    J'aime

    • Tu n’as pas entendu parler de civitas ? Et ce n’est que la partie immergée de l’iceberg.

      J'aime

      • PAS BESOIN DE DA VINCI POUR DECODER

        Que l’extrême-droite catholique existe et soit odieuse ne suffit pas à parler de « remontée inquiétante » : si les journaux s’intéressent à elle ces temps-ci ne veut pas dire qu’elle a gagné en importance : il faudrait voir ce qu’il en est en termes de membres concernés, d’actions menées, etc. D’autre part, il est attesté qu’elle sert d’épouvantail pour discréditer l’opposition actuelle. Eh bien non ! désolé. Sans être confondu du tout avec eux, et même étant un de leurs adversaires, on peut encore être très mécontent de certaines mesures du gouvernement soutenu à bout de bras par la presse. L’ampleur des manifestations est telle qu’il est bien évident qu’elle ne sont pas constituées d’extrémistes seuls, même s’il s’en trouve en leur sein. Et ceux qui croient voir alors se déverser des flots de soutanes arriérées sont des dupes.

        J'aime

  2. Pour tous ceux et toutes celles qui ont aimées le Da Vinci Code, L’Enigme Sacree est un passage obligée, car bien loin des lignes Romancées de l’oeuvre de Dan Brown…c’est un Livre Enquête avec ses forces et ses faiblesses. Un livre a attiré mon attention dans le meme ordre d’idée ( secrets et mythes des grandes religions révélés au grand jour…) il s’agit du Codex Diaboli de Chris Roths, l’avez vous lue? pouvez vous partager vos impressions sur ce que l’auteur avance sur fond de recherches avérées?

    J'aime

Répondre à irreguliere Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :