Elle regarde la télé

The Persuaders – Amicalement vôtre

photoOh, mais vous êtes en avance, on ne sort les ordures que dans deux heures ! (Danny Wilde)

Ceux qui me suivent sur Facebook le savent : j’ai trouvé un moyen imparable pour lutter contre le blues du dimanche soir, puisque Paris Première a eu la chouette idée de rediffuser ma série culte, celle que j’ai vue un nombre incalculable de fois, que je connais par coeur mais que je revois toujours avec le plus grand bonheur : Amicalement Vôtre.

(Enfin, l’idée est chouette à la base et me ravit, mais j’aurais tout de même 2 remarques : d’abord, cela aurait été sympa de les rediffuser dans l’ordre et pas de les secouer dans un chapeau pour les ressortir au hasard ; ensuite, j’aurais préféré en avoir moins par semaine, parce que 6 à chaque fois, ça fait un peu trop — enfin pas en terme de quantité, puisque je suis capable de visionner l’intégrale d’une série en 3 jours ; en termes d’horaires : 1h du matin le dimanche soir, c’est un peu compliqué comme horaire de coucher, même pour une nocturne comme moi (le samedi par exemple ça ne me gênerait pas) (enfin bref)).

Alors pour les plus jeunes d’entre nous (et ceux qui vivraient dans une grotte), Amicalement Vôtre, c’est le choc des cultures. D’un côté, Danny Wilde (Tony Curtis), le pur self made man à l’américaine, parti de rien et parvenu aux plus hauts sommets de la finance ; de l’autre, Lord Brett Sinclair (Sir Roger Moore), un authentique aristocrate anglais. Les deux sont riches, oisifs voire désœuvrés,  roulent dans de belles voitures, collectionnent les filles et voyagent dans les plus beaux endroits du monde. Leur rencontre ne se passe pas très bien : après une course de voiture dans les rues de Monaco pour montrer qui a la plus grosse, ils se battent dans le bar du Grand Hôtel de Monte Carlo à cause… d’une olive : Brett n’en veut qu’une dans son cocktail, Danny affirme (alors qu’on ne lui a rien demandé) qu’il en faut deux, pour les voir « s’entrechoquer mollement » ; spectacle qui n’intéresse pas trop notre Lord. Du coup, ils se bagarrent comme des chiffonniers, à l’intérieur parce que l’extérieur n’est pas climatisé. Suite à cette bagarre, le juge Fulton les menace de les envoyer en prison s’ils ne coopèrent pas, et par la suite, même s’ils passent leur temps à s’asticoter, ils ne peuvent plus se passer l’un de l’autre.

Malheureusement, pour culte qu’elle soit devenue, la série, qui date du tout début des années 70 (71-72) ne comporte que 24 épisodes, la faute à ces grands bêtas d’Américains qui n’ont pas aimé, alors que les Français et les Belges ont adoré : de fait, la série est tout de même moins drôle en VO (les deux doubleurs, Michel Roux et Claude Bertrand, ont pris pour notre plus grand bonheur certaines libertés avec le texte de départ, ceci expliquant cela). Et ce qui fait le charme de cette série, c’est, de fait, l’humour qui joue sur les contrastes et les clichés : le raffinement et l’humour pince sans rire britannique d’un côté, les pitreries beaucoup moins subtiles à l’américaine de l’autre, c’est un pur cocktail du bonheur. Ils passent leur temps à se chamailler, se moquer l’un de l’autre, mais en même temps se comprennent sans parler. Personnellement je crois que je suis amoureuse des deux, avec tout de même une préférence pour l’aristocrate, c’est mon côté snob.

Et puis, mythe des mythes, il y a ce générique, composé par l’immense John Barry, qui pour une raison que j’ignore totalement me met les larmes aux yeux (depuis toujours… il y a là un mystère).

Amicalement Vôtre
Les Dimanche soir à 20h40 sur Paris Première en version remastérisée)

30 comments on “The Persuaders – Amicalement vôtre

  1. J’ai toujours beaucoup aimé cette série aussi! Mais contrairement à toi, le générique ne me fait pas pleurer… 😉

    J'aime

  2. Tony Curtis… je l’adore ! (certains l’aiment chaud est pour moi son meilleur rôle, tout son talent comique est là) et je suis bien d’accord, Dany Wilde et Brett Sinclair auraient pu avoir des centaines d’aventures, je ne me serais pas plainte !

    J'aime

  3. Un des plus beaux génériques de série tv, je suis bien d’accord avec toi. Il n’y a que 24 épisodes ? J’avais l’impression qu’il y en avait beaucoup plus…ça doit être l’effet rediff !

    J'aime

  4. estellecalim

    Je ne dirais qu’une chose : J’ADORE ! Et comme tu dis, quel dommage qu’il n’y ait que 24 épisodes !

    J'aime

  5. Il y a quelques séries des années 70 qui peuvent nous toucher.
    Moi la mienne c’est « Ma sorcière bien-aimée ».

    J'aime

  6. Je comprends pour la musique. Moi aussi, elle me serre la gorge et je ne sais pas pourquoi. On l’associe au générique ? Les photos amènent la mélancolie ?
    C’était une de mes séries préférées.

    J'aime

  7. Que de bons souvenirs, cette série ! J’ai vu et revu certains épisodes, je connaissais certains dialogues par cœur. Mais je ne sais pas si j’apprécierais autant en VO ! Les voix françaises me manqueraient et ce ne serait pas tout à fait la même série pour moi.

    J'aime

  8. Toute ma jeunesse, j’adore !!!

    J'aime

  9. Bonsoir L’irrégulière, alors toi aussi tu es fan d’Amicalement vôtre (en VF)? J’ai la série en DVD que j’ai revu (dans l’ordre) avec un grand plaisir: c’est très « années 70 », drôle, enlevé et le tandem Curtis/Moore inoubliable. Bonne soirée et merci pour cet instant rétro.

    J'aime

  10. Ping : Les expressions anglaises qui font chic dans la conversation | Cultur'elle

  11. Je « tombe » au hasard sur cet article et je m’en réjouis. Il y a pour moi aussi quelques séries cultes , très peu d’ailleurs, et Amicalement Vôtre est la première, peut être ex aequo avec Chapeau Melon et Bottes de Cuir. J’ai visionné l’année dernière l’intégrale dans l’ordre ( 😉 ) car j’avais emprunté le coffret DVD dans une médiathèque, et j’ai pris un énorme plaisir à regarder tous ces épisodes. Je ne me lasse pas de ce générique extraordinaire…qui était déjà pour moi , dans mon enfance un moment exceptionnel! Grand merci à vous pour cet article qui me permet de me replonger un temps auprès de Danny Wilde et Brette SaintClair.

    J'aime

  12. Ping : Les films qui consolent | Cultur'elle

  13. Ping : Mais qu’est-ce qu’elle va écouter en boucle cet été ? | Cultur'elle

  14. J’ai adoré cette série même si je j’ai découverte dans les années 80 😉
    Seulement 24 épisodes ! moi aussi je pensais qu’il y en avait plus .. par contre je me demande si cette série a bien vieilli ?

    J'aime

  15. Ping : The Man from U.N.C.L.E (Agents très spéciaux) de Guy Ritchie | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :