Le goût du désamour, de Delphine Solère

11928776224_4cd302d12a_oFinalement, il y a très peu de différences entre celui qui rêve de gagner au Loto et se construit des films sur ce qu’il ferait avec les millions d’euros et celui qui rêve de baiser sa voisine et qui construit un scénario pornographique extrême. Tous deux savent que les chances de réaliser leur fantasme sont quasi nulles, mais tous deux ont besoin de cette phase imaginaire pour vivre un quotidien banal. La question est plutôt de savoir pourquoi l’un rêve de fortune et l’autre de cul ? Peut-être un détail de leur vie ? Une image, un mot, un sourire ?

Il aura suffi des fesses musclées d’un joueur de Bitch Beach Volley pour que Delphine, 30 ans, décide de plaquer son vieux (mais riche) mari. Mais, lorsqu’elle le lui annonce, il se noie sous ses yeux dans la piscine, sans qu’elle intervienne. Commence alors pour elle une nouvelle vie, où elle découvre ce qu’elle avait occulté pendant toutes ses années de mariage : un solide appétit sexuel.

Si le point de départ n’est pas très moral, le mérite de ce roman est d’être un véritable texte érotique comme on en voit finalement peu, au sens où ce n’est pas simplement un enchaînement de galipettes plus ou moins reliées par le fil ténu d’une vague narration. Non, ici nous avons une histoire avec des rebondissements, construite autour d’un personnage complexe, et d’une vraie réflexion sur le désir, les fantasmes, la place de la sexualité dans une vie. Les personnages s’analysent, se réfléchissent, parfois partagent sous forme de récits leurs expériences passées, ce qui donne à l’ensemble un aspect plutôt cérébral qui n’est pas pour me déplaire. L’éventail des pratiques est assez larges, ce qui permet d’avoir des scènes très troublantes (je ne verrai plus mes huîtres du même œil sachant désormais ce qu’on peut faire avec), d’autres qui sont moins émoustillantes de mon point de vue mais ça, c’est le problème du genre.

Un mot tout de même sur l’écriture, que j’ai trouvée inégale : l’ensemble est plutôt bien mené et écrit, mais par-ci par-là certains passages sont assez plat.

Mais mon impression finale est positive : c’est un roman de bonne tenue, qui gagne à être découvert !

Le Goût du désamour
Delphine SOLERE
La Musardine, 2013 

64652259_pBy Stephie

16 réponses sur « Le goût du désamour, de Delphine Solère »

  1. milleetunefrasques

    Il est sur ma PAL et c’est celui que j’aurais dû lire ce mois-ci mais je me suis laissée prendre par le temps (ouais, que par le temps…)

    J'aime

  2. Ping: Le premier mardi, c’est permis (33) – Mille et une Frasques

  3. Cess

    Comment ça ? Est-ce que tu insinues que Fifty Shades of Grey et autres Gideon sont simplement un enchainement de galipettes ? Mais que fais-tu des traumatismes de leurs jeunesses ? de leurs hélicos qui s’écrasent ? Des mordillements de lèvres de leurs compagnes qui les excitent ? Des multi-nationales qu’ils doivent gérer en même temps qu’ils passent leur temps à faire l’amour ? 🙂
    Je note en tout cas, ça changera, comme tu dis !

    J'aime

  4. Syl.

    Des huîtres, on les mange. On s’en met aussi sur la figure ? Ne me dis pas que c’est comme le canard… J’ai entendu ça un jour à la radio et depuis je suis triste pour eux.

    J'aime

  5. Cajouu

    Et bien, je note précieusement ce titre pour un prochain mardi ! C’est très important pour moi la tram narrative qui accompagne les scènes de sexe. Puis je suis curieuse de voir à quoi peuvent bien servir ces huitres ^^
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.