Elle écoute la radio

Le Masque et la Plume

masqueetplume

Je me suis rendu compte la semaine dernière en parlant du Carnet d’or que je n’avais jamais parlé ici du Masque et la plume, alors que j’étais absolument persuadée de l’avoir fait (c’est moche, de vieillir…). Le Masque et la Plume, émission culte s’il en est, est une émission que je podcaste religieusement pour occuper mes trajets en train lorsque je me rends à Paris ou en automobile quand je vais ailleurs. En général, je n’écoute que les émissions littéraires, j’ai essayé le cinéma et le théâtre mais ça m’intéresse beaucoup moins, attendu qu’ils parlent de films et de pièces que je n’ai que peu de chances d’aller voir, donc forcément…

L’émission a été créée en 1955, soit l’année de naissance de mon papa (sans qu’il y ait a priori aucun lien entre les deux événements), ce qui en fait l’une des plus anciennes de la radio française. Elle est animée depuis 1989 par Jérôme Garcin, qui chaque semaine (le jeudi soir, dans le studio 105 de la Maison de la Radio pour l’enregistrement public dans les conditions du direct) s’entoure de chroniqueurs plus ou moins triés sur le volet afin de passer sous les feux de la critique les productions culturelles du moment.

Ce que j’apprécie dans l’émission, c’est qu’elle est souvent à mourir de rire (ce qui fait que j’hésite de plus en plus à l’écouter dans le train, car du coup j’ai l’air complètement zinzin à rigoler toute seule comme ça). D’ailleurs, François Morel en a fait une pièce de théâtre, Instants critiques, qui donne une idée de la manière dont les répliques s’échangent du tac au tac, débordant souvent allègrement le sujet du jour.

Après, il en va comme de Ça balance à Paris : ma satisfaction est souvent fonction de l’identité du critique donnant son point de vue. Si je leur accorde le bénéfice de la sincérité (encore qu’ils n’ont pas toujours lus les livres, et comme ça se voit je préfère quand ils l’avouent) (et parfois on les soupçonne d’avoir perdu un pari, comme lorsqu’il y a quelques semaines Arnaud Viviant a qualifié de chef d’oeuvre le dernier Gavalda — j’ai failli en tomber de mon fauteuil) et qu’effectivement parfois cela m’amuse lorsqu’ils tirent à boulets écarlates sur un auteur ou un autre (enfin pas quand c’est un auteur que j’aime), le fait est qu’il y a des chroniqueurs avec qui je ne suis jamais d’accord et en qui, donc, je n’ai qu’une confiance très… relative on va dire.

Disons qu’au fil du temps, j’ai tendance à écouter cette émission plus comme divertissement que comme « prescripteur » de texte : il n’a dû m’arriver qu’une fois de noter un titre après qu’ils en ont parlé, ce qui fait peu. En fait, j’aime mieux les entendre parler d’un livre que j’ai déjà lu (comme ça, si je suis en voiture, je peux me disputer avec eux, c’est rigolo).

Mais cela reste une émission incontournable, il va sans dire !

Le Masque et la Plume
Tous les Dimanche de 20h à 21h sur France Inter

33 comments on “Le Masque et la Plume

  1. J’aime beaucoup cette émission pour les mêmes raisons que toi, ce franc parler sur les livres ça fait du bien ça change du « tout le monde il est gentil tout le monde il écrit bien » ! J’écoute aussi surtout les émissions sur les livres, pas non plus pour la prescription mais souvent pour connaître leur avis sur les livres que j’ai lus, histoire de voir s’ils ont le même avis que moi ! J’aime beaucoup les avis de Viviant, bon parfois il dérape comme pour Gavalda visiblement !

    J'aime

  2. J’aime beaucoup ce que tu en dis, cette émission m’accompagne depuis ma première année de fac et même si aujourd’hui je ne l’écoute qu’irrégulièrement (heure des bains), je prends toujours autant de plaisir à rire et à entendre leurs joutes verbales

    J'aime

  3. carlota3388

    J’aime beaucoup cette émission également (que j’écoute aussi en podcasts 😉 ) et comme tu le dis il y a beaucoup d’humour, c’est une émission qui fait du bien 🙂

    Carlota
    http://my-trends.net

    J'aime

  4. Pareil, je trouve que c’est une très bonne émission de divertissement littéraire et on y trouve quelquefois de bons avis, j’aime beaucoup l’écouter. Une fois que l’on sait que la mauvaise foi fait partie du jeu, il n’y a pas de problème.

    J'aime

  5. Incontournable en effet, même si tu pointes les « défauts ». On s’amuse, mais on n’est pas obligé de les suivre… Quant au théâtre, ces émissions sont coupées dès l’annonce! Puisque je n’aurai pas l’occasion de voir ces pièces…

    J'aime

  6. Je l’écoute pour les mêmes raisons que toi mais je suis très agacée quand les chroniqueurs cassent des livres qu’ils n’ont pas lus.

    J'aime

  7. A un moment, je recevais les podcasts et les écoutais consciencieusement en faisant la vaisselle. Je ne sais pas exactement ce qui m’a déplu, toujours est-il que je me suis tout à coup complétement lassée de cette émission.

    J'aime

  8. Tout à fait contournable pour moi : je n’écoute plus depuis déjà un bon bout de temps et pourtant, je suis une très grosse consommatrice d’émissions littéraires radiodiffusées (oh, le bel adjectif !) : ces critiques soit disant professionnels laissent leur professionnalisme à la porte du studio d’enregistrement pour venir s’amuser dans leur cour de récré. C’est à celui qui lancera le plus de vannes, le plus de bons mots.
    Quand j’écoutais encore, je trouvais que c’était les critiques femmes qui s’en sortaient le mieux, haut la main. Les autres venaient en touristes, s’amuser et amuser la galerie. le problème, c’est que je ne les trouve pas drôle, voire même lamentable dans leur façon de flinguer des livres en une blague, sans même les avoir lus parfois, c’est évident. Ils affichent un mépris des auteurs qui m’agace très sérieusement.
    Ce sont ces mêmes types qui se plaignent qu’aujourd’hui la prescription passe de moins en moins par eux, les médias traditionnels. S’ils lisaient sur des blogs des critiques comme eux-mêmes en font dans cette émission, ils les montreraient du doigt pour clouer le blogueur au pilori et pointer leur inanité.
    Bon, ces gens-là m’agacent. Vive « Le carnet d’Or », vive « la Dispute » du vendredi soir, vive « L’Humeur vagabonde » !

    J'aime

    • Moi ils m’amusent, donc ça fait passer le temps lors des trajets… Mais c’est sûr que je ne compte pas trop sur eux pour des avis très argumentés, à part Olivia de Lamberterie

      J'aime

  9. Alors là ! Je n’ai jamais écouté cette émission (je n’écoutais France Inter que le matin) et j’étais persuadée qu’on n’y parlait que de romans policiers. On en apprend tous les jours.

    J'aime

  10. Si je n’écoute pas les émission consacrées au théâtre, celles sur le cinéma m’amusent encore, pour les mêmes raisons que les séances littéraires. D’ailleurs, aujourd’hui… c’est dimanche !

    J'aime

  11. valmleslivres

    Nous sommes bien d’accord, ils restent drôles mais s’ils pouvaient lire les livres qu’ils commentent jusqu’au bout, on préférerait.

    J'aime

  12. Bon, je n’écoute que France Inter quasiment, donc forcément je connais et j’aime cette émission, j’aime son parti pris, la mauvaise foi de certains chroniqueurs et uis toujours la bonne humeur et la passion pour les livres, le théatre, ou le cinéma, qui s’en dégage et c’est bien là l’essentiel !

    J'aime

  13. J’écoute toutes les semaines cette émission que j’adore pour les mêmes raisons que toi. J’aime les entendre se chamailler, se taquiner et se moquer des autres et des écrivains. Je suis fan depuis des années et ça n’est pas prêt de s’arrêter ! (comme pour ça balance à Paris d’ailleurs même si j’aime moins les nouveaux chroniqueurs…)

    J'aime

  14. J’adore cette émission mais je ne m’empêche pas de lire un livre à cause d’une mauvaise critique de ses chroniqueurs. Les personnes qui m’entendent rire n’imaginent sans doute pas que j’écoute une émission littéraire.

    J'aime

  15. Il fut un temps ou j’écoutais religieusement cette émission et le diner du dimanche soir devait être vite avalé (les enfants, maintenant adultes, s’en souviennent !).
    J’engrange les podcasts et je n’écoute que lorsque j’ai lu le livre, parfois les critiques sont valables et parfois elles sont navrantes …

    J'aime

  16. Ping : Le Voyant, de Jérôme Garcin | Cultur'elle

  17. Ping : Nos dimanches soirs, de Jérôme Garcin | Cultur'elle

  18. Ping : Les vies multiples d’Amory Clay, de William Boyd | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :