Elle écoute la radio

Le carnet d’or, d’Augustin Trapenard

bandeauVous le savez : depuis septembre, je porte le deuil du Grand Entretien et je cherchais désespérément une émission littéraire à podcaster et à écouter lors de mes trajets ferroviaires et autoroutiers, en plus du Masque et la Plume et des Livres ont la parole, parce que ça ne suffit pas. Je l’ai dit : je n’ai absolument pas le réflexe France Culture et j’étais donc bêtement passée à côté de cette émission (dont on ne parle pas assez, à ma décharge, d’autant que je n’écoute pas la radio en dehors de mes déplacements), jusqu’à ce que le compte officiel me suive sur Twitter et éveille ma curiosité (*personnal branling off* — avant de off vraiment : Augustin himself me suit aussi, hihi).

Le Carnet d’or doit son nom à un roman de Doris Lessing, dans lequel un personnage de romancière tient son journal intime en plusieurs carnets: noir pour son travail, rouge pour son engagement politique (au Parti communiste), jaune pour ses sentiments et bleu pour sa réflexion sur soi. Le Carnet d’or les rassemble tous.

Chaque samedi, Augustin Trapenard reçoit trois acteurs du monde du livre, auteurs la plupart du temps mais aussi, à l’occasion, éditeurs, autour d’une thématique, d’une actualité, d’un enjeu d’écriture : la nouvelle, la littérature jeunesse, l’adaptation graphique de romans, le théâtre, la foi, les parfums… chaque émission constitue une page de ce carnet, et s’ouvre sur les mots des invités de la semaine précédente, qui passent ainsi le relais aux invités du jour, qui discutent d’abord tous ensemble avant qu’Augustin ne se penche plus spécifiquement sur chacun d’eux. L’émission se termine par une citation d’un des ouvrages présentés, dont chacun dit ce qu’elle lui évoque.

Le Carnet d’or, c’est donc finalement une Grande Librairie à la radio, et c’est un pur bonheur évidemment. Ce que je trouve particulièrement passionnant, c’est l’intérêt porté au processus créatif, qui m’intéresse avant toute chose, et du coup je suis extrêmement frustrée de ne pouvoir fébrilement prendre des notes. Augustin est un hôte parfait, qui sait poser les bonnes question, celles qui permettront à l’invité de développer sans qu’il soit nécessaire de le relancer. Je l’appréciais déjà énormément dans Le Grand Journal mais là il montre toute l’ampleur de son talent et de sa culture, et c’est bien sûr totalement stimulant.

Bref, je suis une femme heureuse : j’ai encore tant de pages de ce Carnet d’or à feuilleter que je sais d’ores et déjà que mes futurs trajets ne seront pas ennuyeux !

Le Carnet d’or
Augustin TRAPENARD
Tous les Samedi à 17h sur France Culture

17 comments on “Le carnet d’or, d’Augustin Trapenard

  1. Je note pour mes futurs trajets en voiture.

    J'aime

  2. Je pense avoir écouté toutes les pages de ce Carnet d’Or depuis le début (je suis France Culture addict !). Pour moi Augustin Trapenard, c’est tout le contraire de François Busnel (si je peux me permettre la critique ici, bien sûr) : discret, cultivé, pertinent, modeste. Je ne le connais pas à la télé mais à la radio, il m’a donné plus d’une fois envie de lire de la littérature française, ce qui n’est pas forcément gagné à la base.

    J'aime

  3. Alors moi je podcaste beaucoup d’émissions culturelles et c’est vrai que « Le carnet d’or » fait partie des belles découvertes. Moi j’aime bien, en plus, « Cosmopolitaine » (France Inter), « La dispute (France Culture), « La librairie francophone » (France Inter), « Le carnet du libraire » (France Culture), « Littérature sans frontières » (RFI) et bien évidemment les deux autres émissions que tu as citées.
    Y a du très bon sur les ondes !

    J'aime

  4. Merciiiiiiiiiii ! Je crois que je vais vraiment m’y mettre !

    J'aime

  5. Ça y’est ! Podcasté !
    Bon, je n’ai pas de trajets pource donner le temps de l’écouter mais je trouverai bien un moment !

    J'aime

  6. Ping : Le Masque et la Plume | Cultur'elle

  7. Ping : Manuel d’écriture et de survie, de Martin Page | Cultur'elle

  8. Ping : Buvard – une biographie de Caroline N. Spacek, de Julia Kerninon | Cultur'elle

  9. Ping : Bloc Notes | Cultur'elle

  10. Ping : Bloc notes de rentrée | Cultur'elle

Répondre à mokamilla Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :