Elle lit Elle lit des romans

La mémoire du monde, de Stéphanie Janicot

11665898856_b45f9a1f34_oL’humain montre un goût naturel pour les histoires car en faisant vivre ou revivre des personnages plus ou moins inventés, elles nous parlent de nous. Elles mettent en scène nos vies, notre histoire, notre pensée. A Babylone circulent de nombreuses légendes qui exaltent le peuple dans une histoire commune.

Merit est née dans l’Egypte ancienne, sous le règne du pharaon Aménhotep/Aménophis III. Petite fille d’un des plus grands savants de l’époque, elle devient immortelle suite à un concours de circonstances, et commence alors pour elle un long voyage dans l’espace et le temps.

Quel roman ! Vertigineux, passionnant, foisonnant, il nous conte rien moins que l’histoire de l’humanité, au croisement du mythe, de la légende, de l’histoire et de l’imagination de l’écrivain. Dans ce premier tome, Mérit, qui devient plus tard Bérit, puis Shlomzion/Schlomit et enfin Sophia, voyage de l’Egypte ancienne au royaume d’Israël, puis en Grèce avec les premiers philosophes et enfin à Alexandrie auprès des Ptolémée : 1000 ans de civilisations humaine, 1000 ans de pensée, de philosophie, de littérature ; car ce roman, c’est avant tout l’épopée de l’esprit et du savoir, où la notion de récit, oral puis fixé par l’écrit, est absolument fondamentale. Mais c’est aussi le roman de l’éternel féminin : myrionyme comme la Grande déesse mère, notre narratrice héroïne met en avant l’importance de la filiation matrilinéaire en essayant, au fil des siècles, de ne pas perdre la trace de ses filles.

J’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ce roman, qui m’a en outre appris beaucoup de choses, et j’ai vraiment hâte de lire la suite !

L’avis de Pralineries

La Mémoire du monde
Stéphanie JANICOT
Albin Michel, 2013

9 comments on “La mémoire du monde, de Stéphanie Janicot

  1. J’adore ce genre de livre qui mélange mythe et réalité !

    J'aime

  2. chaplum2

    Moi, ce n’est pas mon style, dommage car j’ai déjà goûté la plume de Stéphanie Janicot.

    J'aime

  3. pralineries

    Comme toi, j’ai été envoûtée par ce roman ! Pourtant, ce n’était pas gagné, j’avais peu aimé un précédent roman de cette auteur.

    J'aime

  4. Une auteure que j’aime bcp également.

    J'aime

  5. Ping : La mémoire du monde II, de Stéphanie Janicot | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :