Elle lit Elle lit des romans

Avoir un corps, de Brigitte Giraud

11252369324_612ee01107_oAu commencement, je ne sais pas que j’ai un corps. Que mon corps et moi on ne se quittera jamais. Je ne sais pas que je suis une fille et je ne vois pas le rapport entre les deux.

Ce roman, c’est l’histoire d’une femme à travers le prisme du corps. Avoir un corps, et non être un corps. Qu’est-ce qu’avoir un corps ? Et en particulier, qu’est-ce qu’avoir un corps de femme ?

Avec beaucoup de subtilité et de délicatesse, beaucoup de sensibilité, Brigitte Giraud traque la relation complexe que nous entretenons tous avec notre corps, une relation qui passe parfois de l’amour à la haine, de l’acceptation au refus, du plaisir à la douleur ; cette complexité est rendue palpable dans le corps même du lecteur : en multipliant les registres, le roman se veut tour à tour drôle, tendre, triste, voire tragique — c’est là qu’il prend, littéralement, aux tripes. Par touches successives, l’histoire du corps se dessine : l’enfance, la pris de conscience du corps, la douleur ; la transformation du corps à l’adolescence, les règles, les formes qui s’arrondissent et qu’on désire à tout prix contrôler, les premières expériences amoureuses, l’apprentissage de la sensualité et du désir, l’acné, les boums, les premières relations sexuelles, le plaisir, la douleur ; la vie d’adulte, se sentir dépossédée de son corps par le travail à l’usine, la vie domestique, la maternité, qui est tout sauf une évidence, l’absence et le réapprentissage de la vie.

Éminemment intime, ce roman touche pourtant à l’universel de tout ce qui fait la vie d’une femme, appelant ça et là un souvenir personnel et entrant en résonnance avec lui ; et il n’est jamais plus bouleversant que lorsqu’il rend avec beaucoup de talent ce que l’amour fait au corps, et notamment l’absence, le manque, qui est aussi physique et fait s’étioler.

Un très beau roman que je conseille sans réserves et qui me réconcilie avec cette auteure, dont L’Amour est très surestimé m’avait filé le bourdon !

Avoir un corps
Brigitte GIRAUD
Stock, 2013

Lu par Antigone, Clara, Jostein

logorl201321/24
By Hérisson

23 comments on “Avoir un corps, de Brigitte Giraud

  1. Il est dans ma PAL 😉 Youpi !

    J'aime

  2. valmleslivres

    J’aime bien cette auteure.

    J'aime

  3. Je file chez Gibert, tes choix de lecture sont toujours très inspirants, et celui-là en particulier !

    J'aime

  4. j’ai ressenti une osmose tant cette lecture est forte, si juste!

    J'aime

  5. Effectivement, ça m’a tout l’air d’être un très beau roman !

    J'aime

  6. Tiens c’est marrant car moi aussi j’avais trouvé « l’amour est très surestimé » déprimant. Mais depuis, tout ce que j’ai lu d’elle m’a beaucoup plu. J’ai bien l’intention de lire celui-ci.

    J'aime

  7. J’ai eu l’occasion de jouer « l’ange-gardien » de l’auteure lors d’une manifestation littéraire, elle est douce comme ses personnages.

    J'aime

  8. Je n’ai pas vraiment été sensible à ce roman mais je reconnais que l’auteur a souvent un fil conducteur particulier pour ces romans qui la démarque de la lecture habituelle.

    J'aime

  9. Tu en parles d’une très belle façon… Je l’avais noté sur ma LAL de la rentrée littéraire mais comme j’en avais noté beaucoup d’autres il est passé à la trappe… Pas grave, je me rattraperais quand il sortira en poche ;0)

    J'aime

  10. J’ai juste vu une itw de l’auteur et j’avoue avoir eu du mal à appréhender ses propos, mais ton enthousiasme mérite qu’on s’y penche. Après tout il ne faut pas rester sur une première impression, que découvrir sinon 🙂

    J'aime

  11. geraldinecoupsdecoeur

    J’ai assisté à la conférence de Brigitte Giraud sur ce livre à Rennes, c’était captivant ! Le sujet m’intéresse bien sûr, et j’avais adoré L’année étrangère. Mais pour l’instant j’ai d’autres lectures en vue.

    J'aime

  12. Ping : La Carapace de la tortue, de Marie-Laure Hubert Nasser | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :