La transcendante, de Patricia Reznikov

20131024-150009.jpg

Un jour, mon appartement a brûlé, et avec lui, toute ma bibliothèque.
Tous les auteurs que j’aimais, ceux qui m’avaient aidée à me construire, ceux qui m’avaient accompagnée comme une famille, ceux qui avaient bercé mes moments de solitude, tous sont partis en fumée. Comme dans un mauvais rêve, une sorte d’holocauste. Sont morts des poètes russes, américains, des romanciers français, anglais, allemands. Et, d’une certaine manière, moi aussi, je suis morte avec eux.

Après l’incendie qui a ravagé sa bibliothèque, la narratrice, Pauline, retrouve un exemplaire intact de La lettre écarlate de Nathaniel Hawthorne. Y voyant un signe, et sur une impulsion soudaine, elle part à Boston sur les traces du roman, à la recherche de quelque chose sans doute, mais elle ne sait pas quoi…

J’ai beaucoup aimé ce voyage initiatique où les livres, et un roman en particulier, ont un pouvoir rédempteur et salvateur ; pour renaître moi-même, je n’aurais pas forcément choisi Boston, berceau du puritanisme et donc de tout ce qui me crispe dans l’Amérique actuelle (et pourtant, dois-je voir comme un signe de très souvent me retrouver en Nouvelle-Angleterre avec mes lectures du moment ? ), et pourtant, force est de constater qu’en refermant ce roman, on a plutôt envie de découvrir cette ville, sur les pas des transcendantalistes américains (Hawthorne, Thoreau, Emerson que bizarrement je croise beaucoup également en ce moment) sur lesquels on apprend beaucoup de choses passionnantes. Mais ce roman n’est pas pour autant un récit de voyage, car il est plus symbolique que réaliste : il y a en Pauline un peu d’Ulysse et d’Alice, et les personnages qu’elle croise, hauts en couleurs, sont là pour la guider et l’aider à trouver ce qu’elle ne savait pas chercher. En cela ce roman est très beau, très poétique, très riche philosophiquement et culturellement, il m’a beaucoup parlé et fait réfléchir, et si je n’en fais pas un coup de coeur c’est simplement parce que j’ai souvent été un peu agacée par les phrases en anglais qui sont ensuite traduites par la narratrice, qui selon moi heurtent le rythme. Mais cela reste une lecture passionnante !

Le roman est en lice pour le Renaudot.

Jostein l’a lu également !

La Transcendante
Patricia REZNIKOV
Albin-Michel, 2013

logorl201315/18
By Hérisson

31 commentaires

  1. clara dit :

    Pas trop tentée pour une fois !

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      On ne peut pas être toujours tenté !

      J’aime

  2. jostein59 dit :

    Dès que j’ai vu que tu avais lu ce livre, je suis venue lire ton avis car les impressions de lecture sont très partagées. Ravie de voir que tu es du côté des lecteurs séduits. Certes ce livre a des côtés agaçants et quelques défauts mais effectivement, j’aime beaucoup ta comparaison avec la quête d’Ulysse ou d’Alice.
    J’ai aussi apprécié la ballade à la fois aux environs de Boston et dans la littérature des Transcendantalistes et les prémisses de reflexion sur les marques du passé.
    Espérons que ta très belle chronique donne envie de lire ce livre.

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Merci, je l’espère aussi !

      J’aime

  3. Sunsi dit :

    Merci pour ce nouveau titre ; je suis très tentée à la lecture de ce billet;-)

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      C’est un joli roman qui mérite d’être découvert !

      J’aime

  4. Mango Lila dit :

    Je l’ai noté. Il pourrait bien me plaire!

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Je l’espère !

      J’aime

  5. Il me tente beaucoup ce roman, merci de me l’avoir fait découvrir.

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      De rien, car il le mérite !

      J’aime

  6. mokamilla dit :

    Cette première citation est dingue. Je suis curieuse de découvrir ce titre.

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Il est assez poétique et intéressant, il pourrait en effet te séduire !

      J’aime

  7. bookyboop dit :

    C’est marrant comme sujet, et j’aime bien les livres ou les personnages voyagent alors ce livre me plairait sûrement

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Si tu aimes les voyages, alors oui !

      J’aime

  8. tu en parles très bien. C’est noté

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      J’espère qu’il te plaira !

      J’aime

  9. maudapl dit :

    Je l’avais repéré, cette idée de voyage initiatique à travers les livres me plait bien 🙂 à lire donc !

    J’aime

  10. Leiloona dit :

    J’avais lu et aimé son précédent : celui-ci est dans ma pal … J’ai une panne de lecture en ce moment, peut-être celui-ci me redonnera envie de relire.

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Je l’espère !

      J’aime

  11. ohoceane dit :

    C’est un auteur que j’aime bien, découvert avec La Nuit n’éclaire pas tout. je le lirais certainement.

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Je la découvre avec ce titre, mais je n’hésiterai pas à en lire d’autre si j’ai l’occasion !

      J’aime

  12. valou dit :

    ah, je l’ai sur mon bureau ce roman, tu me donnes envies de le lire très vite !

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      S’il est sur ton bureau, aucune excuse !

      J’aime

  13. Géraldine dit :

    oh, comme tu sais me parler ! Pourtant, le précédent roman de l’auteure m’avais déçue, mais là, j’ai bien l’impression que c’est incontournable !!

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      C’est le premier que je lis, et je n’ai pas été déçue !

      J’aime

  14. lorouge dit :

    Tu as réussi à me tenter, je vais essayer de le feuilleter très vite… L’extrait me plait beaucoup

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      Alors j’espère que tu aimeras le reste !

      J’aime

  15. myloubook dit :

    Je ne sais pas si Pauline réfléchit bien avant de faire son voyage rédempteur, elle ne paraît pas avoir la culture ni la curiosité intellectuelle qu’on pouvait attendre d’elle en lisant les premières pages, elle débarque sans avoir le moins du monde réfléchi à ce qu’elle pouvait trouver là-bas, et sans Georgia je me demande bien ce qu’elle aurait fait de son séjour. Du coup je ne sais pas si le fait qu’elle se rende dans cette région très puritaine historiquement soit vraiment très surprenant… comme tu le vois je n’ai pas trop aimé le personnage, en revanche j’ai adoré le voyage littéraire et partirais bien à mon tour sur les traces de Hawthorne. Un roman qui me laisse malheureusement dubitative, j’aurais vraiment aimé l’apprécier davantage.

    J’aime

    1. L'Irreguliere dit :

      C’est vrai qu’elle manque singulièrement de culture, ça m’a étonnée aussi !

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.