J’ai deux amours, mon sac et Paris, de Fabienne Legrand

10420128064_bcbbd56f34_o

 

Bonjour, je m’appelle Prune, mariée, 3 enfants… J’ai 32 sacs à main dans mon dressing…

Je crois que Fabienne Legrand doit être mon âme soeur. Après nous avoir délectées il y a un peu plus d’un an d’un album où elle confessait son amour pour le Cap-Ferret, elle récidive avec cette fois les sacs à main et Paris. Disons que cela nous fait trois obsessions en commun, ce qui commence à faire beaucoup, non ?

Prune a donc 44 ans, elle aime les sacs à main (Longchamp) et Paris, passions qui semblent être partagées par toutes les femmes de la famille, de Mamita à Lola. Cette passion donne lieu à des situations parfois cocasses…

Je crois qu’il n’y a pas beaucoup de suspense concernant mon avis sur cet album : j’ai tout simplement A-DO-RÉ, à tel point que je l’ai déjà lu deux fois. C’est, honnêtement, à mourir de rire. Bon, très girly donc peut-être est-ce un humour de niche, on ne va pas mentir, mais le fait est que me suis reconnue presque à chaque page dans les situations parfois des plus… embarrassantes ? En outre, j’aime énormément le dessin de Fabienne Legrand, une alliance de couleur et de noir et blanc, à la fois très réaliste dans certains détails et très stylisé notamment dans les silhouettes ; les sacs évidemment sont à mourir de jalousie (exclusivement des Longchamp, choix que j’approuve même si j’avoue plutôt pour ma part un faible pour Darel). Quant au seul mâle de l’entourage de Prune, son mari Paul : je serais intéressée par l’adresse du vendeur de specimen aussi patients et débonnaires, parfait accessoire de toute fashionnista qui se respecte !

J’ai deux amours, mon sac et Paris
Fabienne LEGRAND
Cherche-Midi, 2013 (sortie le 24 octobre)

Logo BD Mango NoirBy Mango

31 réponses sur « J’ai deux amours, mon sac et Paris, de Fabienne Legrand »

  1. de Mérignac

    Je pense sincèrement que le spécimen en question a d’autres centres d’intérêt que
    sa très dépensière épouse et qu’il laisse faire :
    *pour avoir la paix
    *parce que ses moyens financiers le lui permettent
    *parce qu’ainsi son image sociale est préservée
    Il convient de dire que ce profil masculin est rare, en voie de disparition.

    J'aime

  2. keisha41

    J’attends pour en parler, mais j’ai aussi beaucoup aimé. Bien évidemment je n’ai pas reconnu les sacs Longchamp, mais bon, déjà que je ne connaissais pas le Cap Ferret, ma plouquitude est assumée… ^_^ Ce qui prouve le talent de l’auteur, me plaire en étant à des lieues de mes préoccupations!

    J'aime

  3. Lilibook

    Ahhh en fan de sacs, c’est pour moi 😉 Je note tout de suite !!! Longchamp, c’est le 1er sac « cher » que je me suis payée et j’avais 20 ans… j’en ai bientôt 37 et il est toujours comme neuf et je l’utilise très souvent. Je ne compte plus mes sacs (chers ou pas chers je prends tout, lol)…. je sais juste qu’ils me prennent de la place ^^ et dans ma ligne de mire depuis pas mal de temps maintenant, c’est Arthur & Aston….bon va falloir économiser aussi….

    J'aime

  4. Ping: Virgule etc., dans les pas de Roger Viver, au Palais de Tokyo | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.