Elle lit des romans Elle lit en numérique

Malakas, de Nicolas Didier Barriac

9854789643_b373c06c00_o

 

Longtemps, j’ai regretté cette femme. Regretté ces instants passés côte à côte de celle qu’aujourd’hui j’ai dû me forcer à mépriser, celle qu’hier encore j’avais aimée, celle qui demain continuera certainement à hanter le fond latent de mes pensées. Cette obsession, si présente, est le fruit des circonstances, d’une fatale erreur de jugement voire d’un arbitrage manqué source de dommages qui, eux, ne m’ont pas raté.

Malakas… est le premier roman de Nicolas Didier Barriac, journaliste musical spécialisé dans le rock depuis plus de dix ans et se tournant à présent vers la littérature.

Louis, le narrateur, et Léna se sont rencontrés sur internet. D’ailleurs, ils n’auraient pas pu se rencontrer ailleurs : chacun d’eux, peu habitué aux histoires d’amour, vit un peu dans sa bulle. Mais voilà, l’amour est magique, et malgré le fait que Léna soit venue à leur premier rendez-vous accompagnée de sa soeur Artémis, ils deviennent vite inséparable. Jusqu’à la rencontre avec la belle-mère…

Ce roman s’inscrit dans la lignée de ce que j’appelle « autopsie d’une histoire d’amour » : dès le début, on sait que l’histoire va capoter, et c’est du point de vue de l’après séparation que les événements nous sont narrés. Comme dans une tragédie grecque (et d’ailleurs, l’histoire se passe en partie en Grèce), on cherche les indices de la catastrophe qu’on sait dès les premières lignes inéluctable, même dans ces si jolis moments que sont les débuts d’une histoire d’amour, la découverte de l’autre, de sa différence, de son unicité. Mais la comparaison avec la tragédie s’arrête là, car ce roman est avant tout drôle et tendre, plein d’inventivité et de belles choses, presque de poésie avec ce motif de la musique et de la rêverie qui parcourt tout le texte. Le portrait de la belle-mère est absolument exquis, amusant et terrifiant en même temps. Quant à l’écriture, elle n’a pas été sans me rappeler celle de Nicolas Fargues : des phrases ciselées, parfois un peu tarabiscotées, émaillées de mots recherchés, qui créent un effet d’étrangeté fort plaisant.

Bref, un joli roman, très actuel, assez réaliste, sur la difficulté d’aimer…

Malakas
Nicolas Didier BARRIAC
se, 2013 (disponible sur Amazon)

7 comments on “Malakas, de Nicolas Didier Barriac

  1. Pas inintéressant mais je vais attendre un peu pour le lire, qu’il soit disponible en Poche par exemple !!! 🙂

    J'aime

  2. La référence à Nicolas Fargues me refroidit. Et puis « l’autopsie d’une histoire d’amour », j’avoue que ça me tente moyennement. Bref je crois que je vais passer mon tour…

    J'aime

  3. Stéphanie

    Bien vu. J’ai fait partie des premières lectrices de ce roman et j’ai adoré. On sent l’amour de la musique dans ce récit à plusieurs niveaux. Je le conseille également.

    J'aime

  4. Ping : Le temps qu’il fera demain, de Nicolas Didier Barriac | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :