C_à_vous_logo_2012Depuis que je boycotte la chaîne dont on ne doit pas prononcer le nom, et donc par conséquent tpmp (dont je commençais de toute façon à me lasser), je suis désespérément à la recherche d’un access prime time qui me convienne ( je vous rassure, je ne le suis pas abaissée à tester Morandini, j’ai tout de même un minimum de respect pour moi-même et apparemment je ne suis pas la seule puisque l’émission est un tel bide qu’elle est déjà déprogrammée — ce qui me rassure, finalement, sur mes contemporains). La semaine dernière, j’ai testé la nouvelle formule du Grand Journal, qui m’a moyennement convaincue. Je me suis donc dit que j’allais jeter un oeil à ce que faisait Anne-Sophie Lapix aux commandes de c à vous, sachant que n’ayant que très peu vu Alessandra Sublet dans l’exercice (mais le peu que j’ai vu m’a plutôt plu), je n’avais aucun a priori.

L’émission s’organise donc autour d’un dîner, préparé par Luana Belmondo en fonction de la personnalité ou des origines de l’invité principal. L’idée est somme toute sympathique, mais je trouve que du coup, c’est un peu dommage, tant qu’à faire, de ne pas régulièrement faire un point sur la recette, parce qu’on a l’impression que cette histoire de cuisine est purement décorative. Je pense que Luana mériterait un peu plus de place. A ce sujet, lorsque je l’ai vue, j’ai eu peine à la reconnaître, et je me suis dit qu’elle avait pris un vilain coup de vieux, avant de réaliser que la dernière fois que je l’avais vue, c’était il y a vingt ans, un jour qu’elle faisait la queue à la boulangerie du marché du Cap-Ferret (à l’époque où Bébel louait la maison de Jean Anouilh, pour ceux qui suivent…), et que depuis, le temps ne m’avait pas épargnée non plus. Bref, c’était pour l’anecdote, totalement superflue j’en conviens…

Plusieurs rubriques se succèdent, selon un rythme assez rapide qui me convient plutôt ; avant l’arrivée de l’invité, on a ainsi le débriefing de l’émission de la veille par Mathieu Noël (qui ressemble beaucoup aux questions en 4/3 de Jean-Luc Lemoine, mais qui est très très drôle), les histoires qui font l’actu par Maxime Switek (qui le vendredi fait une revue de presse) et l’entretien actualité/politique de Patrick Cohen, avec, un peu étrange, des gens qui ne sont pas invités au dîner (ce que je ne trouve pas très poli, surtout qu’on ne leur sert même pas l’apéritif, on se croirait dans un certain restaurant ; ceci dit, quand l’invité en question est Vincent Peillon, il n’en mérite pas plus). Enfin, sauf le vendredi, Pat Co se prenant visiblement un week-end de trois jours (ce que je ne critiquerai pas, je fais pareil).

Ensuite arrive enfin l’invité principal, et le dîner commence, de manière plutôt conviviale. Des questions (et là tout le talent d’intervieweuse d’Anne-Sophie Lapix saute aux yeux). Quelques rubriques, notamment celle de Jérémy Michalak autour des images qui font le buzz et la rubrique média d’Emmanuel Maubert, ainsi que le twittomaton de la veille. C’est dans cette partie là qu’on eu lieu les prises de positions dont on a parlé dans toute la presse : Alain Delon pérorant sur une homosexualité « contre-nature » sous le regard affligé de sa fille (dès la première lundi), Mélenchon (qui déteste les médias mais qu’on voit partout tout le temps) accusant Christophe Barbier d’être d’extrême-droite (provoquant une vigoureuse protestation de Patrick Cohen, laquelle entraîna de la part de Mélenchon une réaction digne d’un adolescent : « on ne peut rien dire » (ton boudeur) — comme disait mon prof de philo de terminale : la liberté de penser n’est pas le droit de penser des conneries), ou encore Stephane Bern traitant Pascale Clark de frustrée (provoquant une protestation de Patrick Cohen, mais nettement moins vigoureuse que la veille). Dérapage, clash, et bâchage en règle : moi j’aie beaucoup.

A 20h pile arrive l’invité du dessert, souvent issu du monde du spectacle, et enfin, la photo.

Alors, au final, j’aime beaucoup, c’est un peu le bordel mais finalement ça rend l’ensemble sympathique, j’avais peur qu’Anne-Sophie Lapix soit trop sérieuse, trop « journaliste » et je trouve au contraire qu’elle parvient à s’amuser tout en restant pertinente notamment dans ses questions. Surtout qu’ils n’essaient pas de solutionner les cafouillages et le bordel généralisé, c’est justement ce qui donne une âme à l’émission, qui est assez rythmée, l’ambiance agréable, c’est donc un bon divertissement qui n’oublie pas, aussi, d’être intelligent !

17 comments on “C à vous

  1. Tiens, bonne idée. je commence justement à me lasser de tpmp que j’aimais pourtant bien l’année dernière!

    J'aime

  2. Je l’ai suivi depuis des mois, tu verras, on n’a pas toujours la même personne à la cuisine. Avant on donnait la recette (sur le site aussi je crois)
    J’adore le debriefing…
    On va voir si ça se lâche autant qu’avant, j’aimais bien…
    Rappel sur les WE de Pat CO: il bosse aussi à france inter le matin, ça doit faire de petites nuits.

    J'aime

  3. Comme Keisha, je le regarde depuis l’année dernière… J’essaye de ne pas rater le débriefing de Mathieu Noël, toujours très drôle ! C’est une très sympathique alternative au Grand Journal qui me gave un peu.

    J'aime

  4. valmleslivres

    Mon mari aimait beaucoup l’an dernier mais moi qui l’écoutait en repassant, je ne supportait pas du tout le manque de professionnalisme de l’animatrice. Je pense que cette année, ça me plairait davantage. Et j’adore Cohen que j’écoute le matin. J’ai écouté d’une oreille l’interview de Delon, cet homme est affligeant.

    J'aime

  5. J’avais du mal avec Alexandra Sublet que je trouvais parfois bien idiote. Anne-Sophie Lapix me semble relever le niveau côté interview. Et comme toi, je me suis lassée, non pas de tpmp car je ne peux pas voir Cyril Hanouna, mais du Grand journal dont je n’approuve pas du tout la nouvelle formule avec un de Caune qui se veut drôle et passe à côté d’interviews de fond intéressantes.

    J'aime

  6. 1ere semaine réussie (à mon goût) pour Anne-Sophie Lapix, j’ai bien accroché à cette nouvelle version. je resterai donc fidèle à France 5 sur l’access prime time (mais je testerai quand même Sophia Aram sur France 2, juste pour voir).

    J'aime

  7. cartonsdemma

    Je n’ai pas encore regardé la nouvelle formule avec Anne-Sophie Lapix mais j’aimais bien la diversité de l’émission l’année dernière, à voir donc

    J'aime

  8. geraldinecoupsdecoeur

    Pareil que pour le grand journal, je ne regarde que lorsque certains invités sont annoncés et que je ne suis pas passée à côté de ces annonces… J’aimais bien alessandra, j’aime aussi le style de l’émission…. mais si les invités pouvaient finir leurs phrases, ce serait encore mieux ! J’espère qu’Anne Sophie tiendra compte de ma remarque !!! lol

    J'aime

  9. Ping : Cachez ce sein que je ne saurais voir (et que d’ailleurs, on ne voit pas) | Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :