Elle lit des magazines

L’Éléphant, la revue de culture générale

9371245996_07a0c0989e_o

Il y a quelques mois, Estellecalim avait parlé du premier numéro de cette revue, et m’avait réellement tentée, même si, comme souvent, je n’ai pas donné suite immédiatement. Mais l’autre jour je suis tombée dessus par hasard, et comme c’est les vacances et que j’ai du temps pour lire des magazines, je me suis laissé tenter. Et j’ai bien fait.

L’Éléphant  est une revue qui se veut à la fois instructive et ludique, abordant la culture générale au sens large de manière pluridisciplinaire, par le biais de dossiers de fond et de petites capsules. Elle s’ouvre sur un petit rappel du numéro précédent avec un quizz pour voir si on n’a pas tout oublié, un focus sur l’actualité, un agenda avec des articles explicatifs concernant certains des événements signalés (l’expérience de Milgram, les rencontres photographiques d’Arles, le fonctionnement des élections allemandes), un « grand entretien » (avec le prodigieux Michel Serres). D’autres de ces petits articles sont insérés entre les dossiers, sur des sujets aussi divers que la forêt de Brocéliande, les inventions liées aux vacances ou la possibilité d’une blague universelle.

Quant aux dossiers, qui font vraiment la force de la publication, ils abordent des domaines très divers : la littérature avec Jules Verne, l’histoire avec un dossier sur la Belle Epoque et un autre sur l’Italie, la musique avec Wagner, l’art avec la danse, les sciences avec une série « de quoi est fait le monde » et qui aborde ce trimestre l’héritage de la physique aristotélicienne, l’international avec la construction européenne, l’économie avec la compétitivité de la France, et enfin l’architecture avec le Louvre. L’ensemble est précisément documenté, écrit par des intervenants de qualité experts dans leur domaine (souvent des universitaires), richement illustré de cartes, tableaux, chronologies, photographies voire extraits d’oeuvres littéraire.

Un magazine donc qui rend intelligent, et dont la variété des sujets permet de s’adresser à un public large. J’ai personnellement absolument tout lu, même si certains points ne m’intéressaient pas forcément, et il n’y a qu’un dossier que je n’ai pas compris, celui sur l’économie (je pense que je suis une cause perdue dans ce domaine, pire encore qu’en sciences). Je conseillerai donc cette revue à tous (et en particulier, je ferai de la pub à mes élèves de culture générale).

Mes seuls bémols : d’abord le prix, même s’il faut mettre un bémol au bémol dans ce cas ; en effet, c’est un peu cher, 15€, mais d’une part il s’agit d’un trimestriel, ce qui ramène donc à 5€ par mois, et d’autre part le contenu est réellement d’une grande richesse, sans pubs. D’autre part, les quizz qui suivent les dossiers : je comprends le principe, mais j’ai trouvé que c’était trop scolaire à mon goût !

L’Eléphant
Scrineo
Trimestriel, 15€ (en librairie)

12 comments on “L’Éléphant, la revue de culture générale

  1. Michel Serres ? Tu te moques ? Pour « rendre intelligent »? Il n’est même pas utilisable pour faire pousser tes tomates cerises ! Il est gâteux, ce mec ! Un jour, ma copine d’alors, mon père et moi, on l’a tous les trois entendu isolément raconter des bêtises énormes à la radio, et on a passé la semaine à en rire aux larmes.

    Tiens, j’ai retrouvé le mail où elle nous en parlait :

    « Vous avez peut-être entendu Michel Serres exposer hier pendant quelques précieuses minutes sur France Info un raisonnement tout aussi précieux, selon lequel :

    – dans l’évolution de la vie sur terre, nous sommes passés de structures présentant du « dur dehors et du doux dedans » (bestioles à carapaces) à des structures présentant du « dur dedans et du doux dehors » (l’homme, avec le squelette dedans et la chair dehors)

    – dans l’évolution des transports, il est donc positif de passer de structures « dur dehors doux dedans » (voiture avec type à l’intérieur) à des structures « dur dedans doux dehors » (vélo avec type dessus, donc à l’extérieur), et vive le vélo.

    Je vous jure que c’est ce qui a été dit, tel quel, dans le même ordre, avec les mêmes mots par Michel Serres. Celui qui lui donnait la réplique sur France Info s’est tout de même senti obligé de préciser que l’homme avait aussi du « doux dedans », son cerveau, et pas que du dur : et là, Michel Serres a balbutié je ne sais plus quoi, tout décontenancé qu’on puisse venir enrayer la mécanique de son si fin raisonnement avec un grain de sable aussi futile que l’est un cerveau. Une grande minute de l’histoire de l’évolution. »

    Et Papa de lui répondre : « C’était ahurissant ; il n’a manifestement jamais vu l’état d’un cycliste ayant percuté une voiture ».

    Puis moi : « Je trouve ce type lamentable et nul ; c’était la deuxième fois que je tombais sur son rendez-vous hebdomadaire, et je ne l’écouterai plus. Il a une fausse voix de Jean-Louis Trintignant, mais des idées navrantes, qu’un représentant en lotions capillaires hésiterait à recaser dans ses boniments. »

    Voilà pour ton « prodigieux ». Retourne plutôt lire Paul Auster ou Thomas Mann, va.

    J'aime

    • tsssss, je peux apprécier les gens que je veux ? Il ne dit sans doute pas que des choses intelligentes (mais qui ne dit pas de conneries ?) mais je l’aime bien et le trouve, souvent, éclairant !

      J'aime

      • C’est vrai qu’il éclaire là où il vaut mieux ne pas aller.

        Mais, sinon, oui, tu es libre d’admirer qui tu veux, bien sûr, je ne suis pas là pour t’en empêcher. Bises.

        J'aime

  2. Bonjour,
    Voilà qui est bien tentant en effet, merci de la découverte, je n’avais jamais entendu parler de cette revue.
    Bonne journée
    Anne

    J'aime

  3. Jamais entendu parler… mais je jetterai un coup d’oeil, même si je trouve aussi que 15€ c’est plutôt cher. Pour ce prix là, j’ai deux poches !!!

    J'aime

  4. certains sujets sont tentants en effet ! il faudrait que je prenne cette revue un de ces quatre, mais comme tu dis, le prix est un sacré bémol, à la base !

    J'aime

  5. Si jamais je tombe dessus… Pourquoi pas tiens…

    J'aime

  6. le numéro 7 était passionnant j’attends avec impatience le N° 8 qui doit sortir debut octobre. et franchement 15e par trimestre il les vaut bien car contrairement a des hebdos qu’on jette et sans intéret, l ‘élephant on le garde.

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :